Catégories
Économie

2011 année la plus coûteuse en catastrophes naturelles

Selon les estimations de la compagnie d’assurance Swiss Re, 2011 sera l’année qui a engendré le plus pertes économiques liées aux catastrophes naturelles avec un montant qui atteint les 350 milliards de dollars.

Selon les estimations de la compagnie d’assurance Swiss Re, 2011 sera l’année qui a engendré le plus pertes économiques liées aux catastrophes naturelles avec un montant qui atteint les 350 milliards de dollars. Les inondations en Thaïlande sont la troisième catastrophe la plus coûteuse de 2011 après les tremblements de terre au Japon et en Nouvelle Zélande

2011 aurait pu être l’année la plus coûteuse de son histoire pour l’industrie de l’assurance, si le Japon avait été pleinement assuré contre les risques sismiques. Swiss Re a déclaré qu’il s’attend à ce que le total des pertes assurées se situe entre 8 milliards de dollars à 11 milliards de dollars, pour les récentes inondations en Thaïlande dont environ 600 millions seront réclamées à Swiss Re.

108 milliards de dollars de pertes pour les assurances

Selon des estimations préliminaires de l’équipe Swiss Re, le total des pertes assurées pour l’industrie mondiale de l’assurance contre les catastrophes naturelles et les catastrophes d’origine humaine ont atteint 108 milliards de dollars en 2011. C’est plus du double du chiffre de 48 milliards en 2010. Les réclamations contre les catastrophes naturelles ont atteint 103 milliards de dollars en 2011, comparativement à 43 milliards de dollars l’année dernière.

Pertes assurances 2011
Les inondations en Thaïlande sont la troisième catastrophe la plus coûteuse de 2011 après les tremblements de terre au Japon et en Nouvelle Zélande

Des pertes économiques évaluées à 350 milliards de dollars

En 2011, le total des pertes économiques pour la société (à la fois assurés et non assurés) en raison de catastrophes ont atteint environ 350 milliards de dollars, comparé à 226 milliards en 2010. Le tremblement de terre au Japon représente la plupart des pertes économiques de cette année. Plus de 30 000 personnes ont perdu leur vie à cause des catastrophes dans les onze premiers mois de l’année, la plupart d’entre elle au Japon.

Kurt Karl, économiste en chef Swiss Re, a déclaré:

«2011 restera comme une année de tremblements de terre très tragique et coûteuse. Malheureusement la couverture d’assurance tremblement de terre est encore assez faible, même dans certains pays industrialisés avec un risque sismique élevé, comme le Japon. Donc, en plus de personnes qui perdent leurs proches, les sociétés sont confrontées à d’énormes pertes financières qui doivent être supportés par chacune des sociétés, les organisations de secours ou de gouvernements et, finalement, les contribuables. »

Avec environ 108 milliards de dollars en pertes liées aux catastrophes assurées, 2011 se classe comme la deuxième année la plus chère pour l’industrie de l’assurance selon les dossiers de sigma, juste derrière 2005 (123 milliards). 2005 est l’année où les ouragans Katrina, Wilma et Rita ont causé à eux seuls des réclamations de plus de 100 milliards de dollars.

Si le Japon avait été aussi bien assuré que d’autres pays à risque sismique élevé, comme la Nouvelle-Zélande, le décompte pour les assurances aurait été beaucoup plus élevé. En termes de sinistres liés aux catastrophes, 2011 se classe comme la deuxième année la plus coûteuse de l’histoire pour l’industrie des assurances. D’autres réclamations concernant les inondations  en Thaïlande ou de tempêtes hivernales qui peuvent encore frapper l’Europe ont le potentiel de faire monter le bilan pour l’année complète à des niveaux plus proche de 2005.

En plus des tremblements de terre au Japon et en Nouvelle-Zélande, de graves inondations en Thaïlande et en Australie ont provoqué des sinistres de plus de 10 milliards de dollars en réclamations d’assurance. Deux gigantesque tornade aux Etats-Unis en 2011 ont causé près de 14 milliards de dollars en sinistres et la perte de plus de 400 vies.

 

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.