Catégories
Livres

Trois autres Thaïlande : une affaire de femmes

Il n’est pas nécessaire de rechercher la « vraie » Thaïlande dans les régions les plus éloignées ou les plus déshéritées parce qu’elle est partout, là sous vos yeux, même dans une zone très touristique comme Phuket, comme nous le montre si bien Étienne Rosse dans Trois autres Thailande.

Namfon était en train d’attraper un cube de glace au fond de son deuxième verre de thé glacé quand Phi Gaew finit par arriver. Namfon se leva d’un bond et fit une révérence à son aînée tandis que celle-ci s’affalait sur le tabouret en plastique bleu qui était juste en face d’elle.

« Phi Gaew, je suis vraiment contente de vous voir, dit Namfon. »

Ignorant ces salutations Phi Gaew commença à fouiller dans son énorme sac à main à la recherche d’un paquet de cigarettes.

« Cette chaleur est insupportable, dit-elle. C’est bien le seul moment de l’année où je regrette l’Allemagne. J’espère que tu réalises à quel point tu as de la chance, je ne sortirais en pleine journée pour personne d’autre. »

Trois autres Thailande (nouvelles) Traduit de l’anglais (États-Unis) par David Magliocco. Editions Gope

Elle alluma une Marlboro, tira une longue bouffée qu’elle inhala à pleins poumons, puis elle écarta de son visage ses cheveux décolorés rouge, faisant tinter les lourds bracelets en or qu’elle portait aux poignets.

Namfon allait au collège quand Phi Gaew était partie en Europe, et en trois ans, elle n’avait reçu que deux cartes postales qui étaient pleines de jérémiades au sujet de la météo, de la nourriture et des gens.

« Je suis toujours heureuse de vous voir Phi Gaew, je souhaite seulement que nous puissions nous rencontrer plus souvent, dit-elle quand même. »

Elle allait s’asseoir quand Phi Gaew dit : « Attends, laisse-moi te regarder. »

Namfon se tint aussi droite qu’elle le put et elle lissa sa longue jupe noire. Malgré les congés scolaires, elle portait son uniforme, parce qu’elle savait que Phi Gaew aimait la voir avec. Elle s’était changée dans les toilettes pour dames de la gare routière après son voyage depuis Nakhon Sawan et elle avait passé dix minutes à brosser ses cheveux jusqu’à ce qu’ils luisent comme du satin. Elle avait dix-sept ans et elle n’avait jamais mis de maquillage.

Tu es en train de devenir une femme ravissante

dit Phi Gaew sans sourire et avec plus qu’un soupçon de jalousie dans la voix.

Elle écrasa sa cigarette et en ralluma une autre immédiatement.

Trois autres Thaïlande d’Étienne Rosse n’est pas un guide touristique sur la Thaïlande ou Phuket. Il peut cependant venir en complément et préparer le futur voyageur ou expatrié à voir au-delà des apparences et à éviter certaines erreurs.

Étienne Rosse

TROIS AUTRES THAÏLANDE

Nouvelles
Traduit de l’anglais (États-Unis) par David Magliocco

En vente sur Livres de Thailande