Catégories
Bouddhisme Culture

La Thaïlande fête Makha Bucha le 8 février

Du 8 au 10 février la Thaïlande célèbre Makha Bucha, une fête religieuse bouddhiste pour commémorer les enseignements de Bouddha.

Basée sur le calendrier lunaire, la date de la célébration de Makha Bucha change chaque année. Elle correspond à la pleine lune du troisième mois lunaire. En 2020, les bouddhistes célébreront Makha Bucha le 8 février.

Le nom Makha Bucha provient de l’hindou Makha et du sanscrit Booja qui, associés ensemble, signifient une commémoration religieuse.

Etant donné que le 8 février tombe cette année sur un samedi, un jour de récupération est prévu faisant de la journée du lundi 10 également un jour férié partout dans le pays. 

Les administrations seront fermées, de même que les banques et les Ambassades pendant les trois jours du 8 au 10 février.

Les autres commerces et lieux publics resteront ouverts normalement.

La vente d’alcool interdite

Lors de la journée du 8 février, la vente d’alcool est interdite (supermarchés, restaurants, bars, hôtels) et la plupart des lieux de divertissement nocturnes (bars, discothèques) seront fermés.

A noter également la fermeture du temple du Bouddha d’émeraude (Wat Phra Keow) dès le 7 février et du Grand Palais le 8 février.

Célébrer les enseignements de Bouddha 

Bien que ne possédant pas de religion d’État, la Thaïlande demeure un pays majoritairement bouddhiste (95%).

Tout comme au Cambodge, au Laos et au Myanmar, Makha Bucha est la deuxième fête religieuse principale du bouddhisme après Visakha Bucha.

Elle célèbre l’ensemble des enseignements donnés par Bouddha. Plus particulièrement, Makha Bucha rend hommage au sermon du jardin de Weluwan. 

1 250 moines bouddhistes réunis autour du Bouddha sans concertation préalable

Ce jour là, 1 250 moines bouddhistes s’étaient réunis autour du Bouddha sans concertation préalable dans le temple de Weluwan Mahawiharn en Inde. En réalité tous étaient des Arhants, des saints ayant atteint l’illumination, appelés par le Bouddha. 

Au cours de cette assemblée, le Bouddha leur avait transmis ses principaux enseignements en définissant les trois principes de l’Ovadhapatimokha. Ils constituent la première Constitution de lois bouddhistes encore appliquées actuellement. 

Les trois préceptes de l’Ovadhapatimokha 

  1. Ne pas commettre d’impuretés 
  2. Être bon et faire le bien
  3. Purifier son esprit 

A noter que c’est au cours de cette même assemblée que le Bouddha a annoncé que sa mort surviendrait après trois mois. 

Les cinq règles de base du bouddhisme

Lors de Makha Bucha les fidèles se doivent impérativement d’adopter ces préceptes afin de purifier leur esprit et se garantir plus de mérite dans le cycle des réincarnations. Pour cela, ils se doivent de respecter les principes du bouddhisme :

Ne pas tuer

Ne pas voler

Ne pas commettre d’adultère

Ne pas mentir

Ne pas boire d’alcool

Le déroulé de  Makha Bucha 

Le jour de la célébration est rythmé par les différentes célébrations et rites religieux. Au cours de la matinée les croyants effectuent le Tak Baat, une procession pour apporter des offrandes et de la nourriture aux temples. 

En réalité de le Tak Baat est pratiqué quotidiennement quand les moines viennent quémander de quoi se nourrir auprès des foyers ou des marchés.

Seulement lors des fêtes religieuses et la saison des pluies, ce sont les fidèles qui se rendent au temple. 

Durant l’après midi chacun est invité à rester au temple pour méditer.

Le rituel de Vien Tien

La nuit tombée, le rituel de Vien Tien prend place. Vêtus de blancs et munis d’encens, de fleurs et de bougies croyants et monks (moines bouddhistes) effectuent en communion trois tours du bot du temple : un premier en l’honneur de Bouddha, un deuxième en reconnaissance de son enseignement et un dernier pour ses disciples. A la fin, ils déposent leur bougie devant le sanctuaire.

D’autres pratiques comme le lâcher d’oiseaux en cage, des sermons ou des donations peuvent être observées au cours de la célébration.

Pour l’année 2020, le Premier Ministre a invité les ambassadeurs de douze pays à le rejoindre au temple Pathum Wanaram pour célébrer Makha Bucha. Dans toute la Thaïlande, des activités seront organisées notamment auprès des jeunes pour les sensibiliser à la célébration.

Pour les plus curieux, il est possible d’assister aux rituels dans n’importe quels temple de Thaïlande. 

Où célébrer Makha Bucha à Bangkok ? 

  • Wat Lat Phrao : Plus tranquille que le Wat Pho ou le Wat Arun très touristiques, ce temple situé près du Lat Phrao est connu pour ses Bouddha debout. La célébration sera donnée dans le sanctuaire principal. Son architecture en  piliers rouges et dorés et avec sol en marbre pur n’en rendra la célébration que plus enchanteresse. 
  • Wat Saket “Golden Mount” : Le temple a été construit sur une colline artificielle aux environs de Lan Luang Road. S’il faut monter près de 300 marches, l’effort en vaut le résultat avec à la clé un panorama impressionnant depuis les hauteurs du temple.
  • Wat Benjamabopit : Le temple de marbre, situé en face d’un coin du palais de Chitlada, dans le quartier de Dusit. Un lieu historique datant de l’époque d’Ayutthaya. 

Laisser un commentaire