Catégories
Culture

La Thaïlande se prépare pour le Nouvel An chinois

Tradition mondialement respectée, le Nouvel An chinois est principalement fêté en République populaire de Chine, à Taïwan, et à Hong Kong, mais aussi dans d’autres pays d’Asie où l’influence de la communauté chinoise est importante comme la Thaïlande.

A une semaine de l’événement, les Thaïlandais commencent déjà à préparer la traditionnelle « fête du printemps », communément appelée « Nouvel An chinois », festivités très importantes dans le pays.

Sept jours avant, le temps est aux préparatifs. Après avoir nettoyé la maison de fond en comble, une manière de laisser derrière le passé, les familles décorent leurs maisons de proverbes écrits sur du papier rouge.

Une tradition mondialement respectée

Cette fête n’est pas célébrée le 31 décembre conformément au calendrier universel dit « grégorien », mais se situe toujours entre le 21 janvier et le 20 février.

En effet, la communauté chinoise utilise le calendrier « luni-solaire », c’est-à-dire qu’ils prennent en compte à la fois le cycle du soleil et celui de la lune.

Tradition mondialement respectée, le Nouvel An chinois est principalement fêté en République populaire de Chine, à Taïwan, à Hong Kong mais aussi dans d’autres pays d’Asie où l’influence de la communauté chinoise est importante, tels qu’en Malaisie, à Singapour, au Vietnam, en Corée du Sud et bien entendu, en Thaïlande.

https://www.flickr.com/photos/kaew152/

On estime que environ 14 % de la population thaïlandaise est issue d’une ascendance chinoise, ce qui explique la place occupée par le Nouvel An chinois dans le royaume.

En temps normal, la fête la plus populaire pour le Nouvel An chinois a lieu dans le quartier chinois de Bangkok lorsque la rue principale de Yaowarat se transforme en un gigantesque défilé rouge de bout en bout.

Mais cette année en raison du deuil suite au décès du roi Rama IX le 13 octobre dernier, les festivités auront lieu dans le parc Lumpini.

Attendez vous à rencontrer beaucoup de dragons, à voir des représentations acrobatiques dans la rue et à déguster des pâtisseries chinoises en vente sur les nombreux stands.

Cette année, le nouvel an chinois se déroulera du 28 au 29 janvier

Anciennement, la « fête du Printemps » avait lieu durant 15 jours et se terminait par une célébration aux lanternes. A l’occasion, les asiatiques se déplacent pour rejoindre les membres de leur famille ce qui crée, chaque année, un phénomène de migration considérable. La tradition veut que chacun rentre dans sa région natale pour partager ensemble un repas copieux.

Préparation pour le nouvel an chinois dans un grand magasin de Bangkok

Veiller toute la nuit est un gage de longévité

Au cours de la soirée, les parents distribuent des enveloppes rouges contenant quelques billets ou pièces de monnaie.

A minuit, les enfants font éclater des pétards dans les rues pour dire au revoir à l’année passée et célébrer l’ouverture de la fête.

Une cérémonie d’hommage aux ancêtres est également organisée. Des gâteaux, des fruits et du vin sont généralement apportés sur l’autel des offrandes.

2017 : année du coq

L’horoscope chinois met en scène 12 animaux, chacun correspondant à une année et à un trait de caractère. Le cycle se renouvelle donc tous les 12 ans. 2017 est l’année du coq, dixième signe astrologique.

Tous ceux nés dans les années 1945, 1957, 1969, 1981, 1993 et 2005 peuvent se retrouver dans cet animal.

Ces personnes sont considérées comme honnêtes, intelligentes, énergiques et sûres d’elles. En revanche, l’année de notre signe serait la plus malheureuse.

Selon la mythologie chinoise, Thai Sui, le dieu du temps, est offensé à chaque retour à notre année de naissance.

Pour se protéger d’un éventuel malheur, les asiatiques doivent porter un accessoire ou habit rouge offert par une tierce personne. Le rouge étant la couleur de la chance et de la fortune.

Laisser un commentaire