Catégories
Culture

Trois bonnes raisons d’apprendre à lire le thaï

Lire le thaï semble difficile à première vue mais quiconque souhaite apprendre cette langue devrait y penser sérieusement.

Lire le thaï semble difficile à première vue, mais quiconque souhaite apprendre cette langue devrait y penser sérieusement.

Plus tôt vous commencerez, mieux ce sera.

Voici trois bonnes raisons d’apprendre à lire le thaï

1 Parce que cela est nécessaire pour comprendre toutes les subtilités de la langue thaïe, à commencer par les tons, et les voyelles courtes et longues.

De plus, lorsqu’on apprend le thaï uniquement à partir du langage phonétique, on prend le risque de tout confondre.

Sans compter que chaque école à son propre système de transcription.

Ainsi, les sons qu’on pourrait écrire Khao, Kao ou Khaao, très similaires à l’oreille francophone, peuvent signifier beaucoup de choses différentes en thaï.

Par exemple, ขาว Khao signifie “blanc”, เข้า Khao signifie “entrer”, เข่า Khao signifie “genou”, เขา Khao siginifie “il/elle”, ข่าว Khao signifie “les nouvelles”, ข้าว Khao signifie “riz” et par extension manger.

Lire le thaï : Sawadee Krap
Lire le thaï : Sawadee Krap. Certaines voyelles comme le A de “wat” et le I de “dii” s’écrivent au dessus des consonnes.

Ne pas confondre Tom Kha Gai et Tom Kha Gai

Autre exemple, si l’on sait lire le thaï, on peut commander, en lisant le menu, la fameuse soupe à l’arôme de noix de coco et au galanga ต้มข่าไก่ Tom Kha Gai, où ข่าไก่ Kha Gai signifie galanga et poulet.

Or, si on lit mal le thaï, on prend le risque de commander un ต้มขาไก่ Tom Kha Gai, qui est une sorte de soupe épicée avec d’énormes pattes de poule à l’intérieur, ขาไก่ Kha Gai signifiant littéralement pattes de poulet.

Lire le thaï permet de ne pas confondre Tom Kha Gai et Tom Kha Gai
Lire le thaï permet de ne pas confondre Tom Kha Gai et Tom Kha Gai

Seul l’apprentissage de l’écriture thaï vous protégera de cette mésaventure en distinguant clairement ces mots, avec le bon ton et la bonne prononciation des consonnes et des voyelles.

2 Deuxièmement, parce que ce n’est pas difficile en soi.

L’écriture thaïe est en effet composée à partir d’un alphabet qui s’apprend facilement.

Lire le thaï : Thai Alphabet
L’alphabet thai peut être au début assez déroutant pour un occidental: plusieurs lettres correspondent à un son très proche du K pour nous.

Certes, cela demande un peu de temps, de volonté et d’investissement personnel mais en s’y mettant quelques minutes par jour, avec un bon manuel, un professeur ou un ami thaï pour aider, on peut tout à fait arriver à déchiffre la majorité des mots en quelques semaines.

Pas de conjugaison, pas de genre ni de pluriel

De plus, les mots thaïs sont tous invariables. En clair, lorsque vous savez lire et écrire un mot, vous saurez le lire et l’écrire dans toutes les situations. Pas de pluriel, pas de genre, pas de temps.

Par exemple, le verbe รัก Rak, qui signifie aimer, ne changera jamais d’écriture, qu’il soit accordé au passé, présent, ou futur et quel que soit le pronom personnel associé.

3 Troisièmement, parce que c’est gratifiant.

Une fois que l’on sait déchiffrer la langue thaïe, on se sent fier avec cette impression étrange d’avoir accéder à une sorte de connaissance supérieure.

On comprend mieux la logique de la langue, ce qui permet par extension de mieux comprendre la Thaïlande et les Thaïlandais.

« Parler à quelqu’un dans une langue qu’il comprend, c’est toucher son cerveau, mais lui parler dans sa langue maternelle, c’est le toucher au coeur ».

Nelson Mandela

Sans compter qu’on peut lire tout ce qui est écrit dans les rues ou sur internet…

Enfin, disons le franchement, on peut se permettre une douce pointe d’arrogance vis-à-vis de ceux qui ne lisent pas (encore) le thaï.

Sur ce, ขอให้ทุกๆคนมีความสุขครับ (Que tout le monde soit heureux).