Catégories
Bangkok Culture

Bangkok Street Art Culture

Peu connue du grand public, la capitale thaïlandaise possède une scène du Street Art florissante que l’on peut découvrir facilement sans pour autant s’éloigner des sentiers battus.

Temples et palais majestueux,  vastes musées aux riches collections d’arts traditionnels ou plus simplement Shoppings Center géants, Bangkok possède une large palette d’attractions touristiques.

Moins connue du grand public, la capitale thaïlandaise possède également une scène de Street Art florissante que l’on peut découvrir facilement sans pour autant s’éloigner des sentiers battus.

Pour ceux qui ne désirent pas trop s’égarer en terre inconnue, Bangkok a la particularité fort agréable de proposer des zones de Street Art importantes en plein cœur des zones touristiques : idéal pour prendre la température de l’art de rue après une session shopping.

De l’art urbain en zone touristique

Parmi ces lieux, on vous recommandera tout particulièrement deux endroits faciles d’accès aux fresques riches et colorées. Le premier spot est à moins de cinq minutes de marche de Siam Center, sur Phayathai Road, juste après le pont Phanfa.

Jouxtant un terrain vague, élément assez surprenant au vue des buildings alentours, les fresques recouvrent les murs de quelques habitations.

Si vous venez en fin de journée, il vous sera même possible d’y voir jouer des enfants et parfois même un match de Sepak Takraw (le volley-foot thaïlandais).

Le second spot est encore plus simple à trouver, il se situe dans la rue touristique par excellence de Bangkok, Khaosan Road, et plus particulièrement dans la petite allée parallèle à l’artère principale (ruelle où est implantée la Sawasdee Khaosan Inn). Là par contre pas d’immenses fresques, configuration du lieu oblige, mais un joyeux mélange de scènes colorées aux influences multiples.

Une forme artistique en plein boom à Bangkok

Souvent marginalisé par les habitants des grandes villes et les collectivités locales, Bangkok quant à elle donne de plus en plus de place au Street Art. En plus de sa présence massive dans le centre-ville, les quartiers des Malls et de Siam Square comptent plusieurs boutiques spécialisées dans l’art urbain, signe de l’importance grandissante de cette culture dans le paysage artistique de la ville.

Pour le promouvoir est organisé le BULRUK Streets art festival, événement qui se tient chaque année dans le centre-ville entre février et mars. Un mois durant lequel les habitants sont invités à rencontrer et apprécier l’art appliqué à l’espace urbain au moyen de nombreuses performances live.

Phénomène de société d’une importance croissante, le Street art constitue un nouveau moyen d’expression pour la jeunesse urbaine de Bangkok. Reflétant goûts, rêves et craintes de la nouvelle génération, découvrir cette forme artistique est un excellent moyen de ressentir la Thaïlande d’aujourd’hui, loin de l’image carte postale des temples, tuk-tuk et marchés flottants.

Des bons coins un peu plus cachés

Les plus « aventureux » se voient offrir quant à eux pléthores de graphes et fresques urbaines un peu partout dans la capitaleh, à condition bien sûr de lever la tête de son smartphone ou de son plan et de s’éloigner un tant soit peu des axes touristiques.

Parmi les lieux atypiques moins exposés aux regards, mais qui méritent le détour, on trouve une fresque murale située sur Rama VI (à environ 10 minutes à pied de la gare du Hua Lamphong).

Ici encore, la fresque est magnifiée par un lieu inattendu, un petit pré vert entouré de maisons basses. Le caractère bucolique est d’autant plus impressionnant, que face au champ se trouve une imposante autoroute aérienne.

Ceux qui affectionnent la marche à pied pourront également découvrir un vaste choix de graphes (certes plus petits) le long du Klong. En empruntant le chemin de halage même sur quelques kilomètres seulement, il est possible de se faire une bonne idée de la vitalité de la scène artistique urbaine de Bangkok.

Pour les moins courageux d’entre vous, il est possible de les observer (de manière fugace tout de même…) en bateau mais ce n’est pas la même expérience, bien évidement…