La Thaïlande s’est déclarée prête à accueillir le 34e Sommet de l’Asean les 22 et 23 juin à Bangkok.

Les discussions de Bangkok, les 22 et 23 juin, seront centrées sur la mise en place d’un «partenariat pour la durabilité».

L’objectif est de construire une communauté Asean «centrée sur le peuple qui ne laisse personne derrière et qui regarde vers l’avenir » selon Suriya Chindawongse, directeur général du département des affaires de l’Asean.

Une réunion préliminaire spéciale des ministres de l’économie de l’Asean se tiendra les 21 et 22 juin afin de définir une position commune sur le partenariat économique régional (RCEP), et discuter de la coopération pour la promotion des technologies numériques.

Les dirigeants des 10 pays de l’Asean se réuniront cette année également pour échanger sur la coopération des pays membres en matière de prévention des catastrophes, et pour signer une déclaration et un plan opérationnel sur la gestion des déchets marins.


Le commerce de la Thaïlande avec l’Asean en 2018 s’élevait à 100,7 milliards de dollars, soit une augmentation de 10,4% par rapport à l’année précédente.

L’agriculture, la pêche et l’exploitation forestière restent la principale source d’emplois dans l’Asean, employant environ 104,3 millions de personnes.

Viennent ensuite le commerce de gros et de détail, qui emploie 66,4 millions de personnes.

L’agriculture, la pêche et l’exploitation forestière restent la principale source d’emplois dans l’Asean, employant environ 104,3 millions de personnes.

Oublier l’humiliation de 2009

La dernière fois que la Thaïlande avait organisé un sommet de l’Asean, c’était en avril 2009 à Pattaya : une réunion abrégée dans l’urgence qui s’était soldée par un fiasco humiliant.

Le 11 avril 2009, les « chemises rouges », opposants au gouvernement de l’époque, avaient pris d’assaut et occupé l’hôtel de Pattaya où devaient se tenir les réunions entre les dirigeants des 10 pays.

Certains des dirigeants membres de l’Asean avaient dû être évacués en urgence à bord d’hélicoptères  de l’armée dans une base militaire voisine avant d’être rapatriés dans leur pays.

2/5 (1 Review)

Laisser un commentaire