Catégories
Edito

Qui sommes-nous pour juger la Thaïlande ?

Alors qu’en France un président a vu son taux d’approbation chuter à moins de 14% lors des dernières élections, sommes-nous les mieux placés pour donner des leçons de démocratie à la Thaïlande ?

Alors qu’en France un président a vu son taux d’approbation chuter à moins de 14% lors des dernières élections, et que l’extrême droite vient de remporter haut la main le dernier scrutin, sommes-nous les mieux placés pour donner des leçons de démocratie à la Thaïlande ?

Certes la prise de pouvoir par les militaires ne resoudra pas sur le long terme l’impasse politique qui paralyse la Thaïlande depuis plusieurs années, mais que faire lorsque le gouvernement ne fonctionne plus, et que les élections sont compromises et impossibles à organiser ?

Pax Prayuth ?

En quelques jours l’armée a réussi à mettre un terme aux protestations du PDRC (opposition) et du Front uni pour la démocratie contre la dictature (UDD) qui duraient depuis huit mois, et menacaient de dégénerer en guerre civile.

Les attentats à la grenade qui ont eu lieu presque chaque nuit depuis plusieurs semaines contre les manifestants de l’opposition ont complètement cessé dès la déclaration de la loi martiale le 20 mai.

Les militaires ont perquisitionné les caches de l’UDD et confisqué des stock d’armes impressionnants, identifiant plusieurs suspects en moins de deux jours, alors qu’en six mois la police inféodée au clan Thaksin n’a strictement rien fait pour mettre un terme aux violences aveugles qui ont fait 28 morts, dont plusieurs enfants.

Yingluck Shinawatra après deux ans et neuf mois de gouvernement laisse un pays au bord de la guerre civile et ruiné par les spéculations désastreuses de son frère sur le riz.

20 millions de baht par heure

Le bilan provisoire du programme de subventions et de stockage riz est de 500 milliards de baht (environ 11,3 milliards d’euro) de pertes et trois millions de tonnes de riz volés ou perdus.

Chaque heure de gouvernement de Yingluck a fait perdre à la Thaïlande 20 millions de baht et 12 tonnes de riz.

Il sera difficile de faire pire pour les successeurs du clan Shinawatra, qu’ils soient vêtus de jaune, de rouge ou de kaki.

Les généraux n’ont en principe pas vocation à gouverner un pays, mais – comme en France d’ailleurs – on finit souvent pas se retrouver avec le gouvernement que l’on mérite.

Par Olivier Languepin

Journaliste basé à Bangkok depuis 2006. Rédacteur en chef de thailande-fr.com.

  • Personne ne jugé la thailande on est juste triste. La France elle a choisit son président et les mécontents n’ont qu’à s’en prendre qu’à eux même. Moi je fais parti des 14% sauf pour les impôts

  • Enfin un article raisonnable… Ça change du blablabla de certain propagandiste de “Reporters sans frontière” qui décrédibilise ce site… Permettez-moi cependant une correction : 14% pour les socialistes, ça fait si on tient compte des abstentions, environ 60%, à peine un peu plus de 5% de Français approuvant la majorité en charge de gouverner la France… Comment imaginer cela dans tout autre pays que la France et sa constitution aujourd’hui totalement désuète… Une donnée qui ne peut que nous inciter à beaucoup de retenue et de respect à l’égard de notre pays d’accueil, la Thaïlande.

  • Que viennent faire sur ce site les articles de pure propagande signé Benjamin Ismaïl, Head of Asia-Pacific Desk, Reporters Without Borders ?
    C’est à cause d’individus de cet acabit que tous les résidents en Thaïlande, nationaux ou étrangers, sont toujours privés des chaînes de télévision internationales à vocation généraliste ou de prétendue information… Des chaînes qui ne sont que de propagande… Cf les accointances partisanes de ceux qui sont les invités chéris de TV5Monde !! ! Cf le choix des sujets traités et des images… La “propagande” à visage découvert telle qu’elle agissait au milieu du siècle dernier se baptise à présent “communication”… Encore un maquillage du politiquement correct…

  • Voila une bonne question ?? pourquoi ne pas commencer par vous monsieur ??
    Procureur, adepte de la pensée unique partisane, vos articles ne font que juger à charge une partie de la scène politique thailandaise.
    Comment donner des leçons aux autres lorsque l’on est soi même sans équité ???
    Peut être que votre statut de journaliste vous en donne le droit mais dans ce cas vous avez aussi des devoirs dont celui entre autre de l’objectivité.
    il ne me parait pas indécent que des résidents francophones donnent leur sentiment sur un pays dans lequel ils travaillent et vivent avec leurs familles d’ailleurs le plus souvent de thai nationalité.
    Il est aussi nécessaire que vos confrères ou des analystes donnent le résultat de leur recherche sur la situation politique de ce pays dans lequel la pluralité de l’information fait cruellement défaut.
    Quant à la comparaison avec la France, je vous laisse seul ” juge” n’ayant de ce pays que la langue et pas vraiment d’intérêt pour ses politiques.
    Juste une dernière info pour contrebalancer vos chiffres, la Thailande a perdue beaucoup (entre trois et quatre fois plus ) en 6 mois avec les récents troubles dans la rue (et surement encore dans les mois qui viennent) que dans le “rice deal” .

  • Qui sommes-nous pour juger la Thaïlande ? Question étrange pour un titre d’article. Peut-être aurait-il fallu écrire : qui juge la Thaïlande ? et comment la juge-t-on ? Et répondre à ces deux questions avant de présupposer quoi que ce soit.

    Car, d’emblée, cette question suppose qu’il y a deux camps : le camp de ceux qui savent (les experts) et le camp de ceux qui se trompent (les ignorants). Les experts sont forcément soit thaïlandais, soit étrangers expatriés en Thaïlande ; les ignorants sont forcément étrangers à la Thaïlande et, par principe, ne peuvent pas comprendre la situation politique actuelle de ce pays et, surtout, ne sont pas autorisés à livrer une quelconque analyse, voire donner un avis de citoyen du monde.

    Je retourne donc la question : qui serait donc le mieux placé, selon vous, pour donner des leçons de démocratie à la Thaïlande ? Pas les Français de France donc car tous coupables, selon vous, d’avoir amené le FN au plus haut lors des élections européennes (alors qu’ils ne sont que quelques millions à avoir donné leur voix à Marine et que ce fléau d’extrême-droite reste à combattre, je vous l’accorde). Sauf qu’on le veuille ou non, les Français, dimanche dernier, ont eu la possibilité de voter et ont eu le choix de voter ou pas. Cela fait partie du processus démocratique. Les Thaïlandais ont-ils eu le choix de voter pour la junte jeudi dernier lorsque les chars ont débarqué à Bangkok ?
    Quid des libertés individuelles en Thaïlande ? Liberté d’expression, liberté de circulation, droit à l’information. Où en est-on aujourd’hui ? Au plus bas. Et vous le savez bien.

    Vous dites : du jour au lendemain, les attentats aveugles (jamais revendiqués) ont cessé. Mais qui étaient derrière ces attentats aveugles ? Personnellement, je ne sais pas. Si vous avez des preuves, résultant d’investigations approfondies, écrivez-le !
    Mais de grâce, ne laissez pas penser a priori que ces attentats étaient l’oeuvre des anti-PDRC. Pourquoi, alors, ne faites-vous pas aussi allusion aux exactions commises par les fameux gardes du PDRC à l’encontre de ceux qui, par exemple, ont osé déplacer des cônes ? Car ces exactions ont cessé également, on ne peut que s’en réjouir.
    Tout a cessé car les gêneurs sont aujourd’hui en prison et les agitateurs d’hier sont aux manettes. On ne peut que s’en réjouir, n’est-ce pas ? Pas de loi, pas de procès, pas de police, directement la case prison, pour les uns. Pas d’élections, pas de vote, pas de dépouillements des urnes, directement la case gouvernement, pour les autres.
    Le rêve démocratique auquel chacun aspire, bien entendu. Ils sont tellement bêtes ces Thaïlandais…

    Un symptôme de ce système politique vicié : l’omniprésence médiatique d’un homme inculpé de meurtres le 12 décembre dernier (les 92 morts civils de mai 2010 tombés sous les balles de l’armée thaïlandaise sans compter les milliers de blessés), ex-PM ultra corrompu, comme les autres malheureusement, élu par la grâce de la junte version 2008, un certain Abhisit, auteur de phrases aussi déroutantes que dégoûtantes, au comble de la schizophrénie (il s’excusait récemment de ne pas avoir pu sauver la démocratie, lui qui a été élu en 2008 avec l’assentiment d’une Cour constitutionnelle inféodée à la junte, inculpé de meurtres, qui a appelé à boycotter les élections de février dernier mais qui est lui-même allé voter et qui donne aujourd’hui des leçons de démocratie…)

    Vous dîtes, dans un éclair de lucidité : les généraux n’ont en principe pas vocation à gouverner un pays. En effet, la vocation de l’armée est de protéger un pays des agressions extérieures. Il faut donc croire que la grande majorité des Thaïlandais constitue une menace pour l’intégrité du pays. Ennemis en leur propre pays, bizarre, n’est-ce pas ?

    Qui sommes-nous pour juger donc ? Des citoyens du monde épris de liberté, ne vivant certes pas dans ce pays, la Thaïlande, où, pour un mot de travers, un avis anti-conformiste et moderne, on peut écoper de 15 ans de prison et qui vous empêche vous, de dire la vérité et d’éclairer les faits de manière franche et objective. Je ne vous en veux pas donc car vous n’êtes pas en mesure d’exercer votre métier de journaliste en Thaïlande.

    • Comme vous le dites, vous ne vivez pas en Thailande, et donc vous ne pouvez voir la réalité quotidienne de la vie dans ce pays. Vous voilà donc excusé…

      • Je ne vis pas en ce moment en Thaïlande mais j’y ai vécu. J’y ai de la famille et je connais la réalité quotidienne de ce pays. Je réaffirme donc ce que vous ne pouvez pas concevoir apparemment : que les libertés fondamentales sont sérieusement mises à mal en Thaïlande actuellement, plus que jamais ; que la censure règne en maître dans la presse et sur les réseaux sociaux (depuis des années, je vous l’accorde) ; que pour un mot de travers ou l’expression d’une opinion iconoclaste, c’est la prison qui vous attend ; que le métier de journaliste en Thaïlande n’est pas un métier que l’on pratique de manière aussi libre qu’en France, par exemple ; que la propagande bat son plein actuellement (on en rigolerait presque, mais ce n’est pas drôle malheureusement car des millions de Thaïs souffrent de voir leur pays s’enfoncer dans la médiocrité, l’obscurantisme et le mépris). J’attends simplement, comme vous peut-être, que l’on parle enfin politique. Qu’on discute programme contre programme des politiques en matière d’éducation, d’économie ou de santé. Au lieu de ça, j’entends à longueur de temps des expatriés vanter les bienfaits de la dictature à la thaïlandaise. Tellement caricatural !

        • Vous ne faites que juger un pays avec vos yeux d’Occidental. Tout en vous gargarisant de la “liberté” dont nous jouirions en France, en particulier les journalistes, vous dénigrez une société toute entière.
          Je vous cite : ” des millions de Thaïs souffrent de voir leur pays s’enfoncer dans la médiocrité, l’obscurantisme et le mépris”, wow, comme vous y allez !! Vous le pensez vraiment ?? Mais, mon pauvre Monsieur, les Thais s’en foutent royalement, tout ce qu’ils veulent c’est une vie sanuk sabai !!

          • «Une vie sanuk sabai» et c’est ce que vous appelez juger avec des yeux d’expert occidental… A ce moment précis, n’êtes-vous pas en train de dénigrer une société toute entière ? Je suis en partie d’accord avec Pokati Tamada, La Thaïlande n’a définitivement pas besoin de vos conseils minimalistes. Gardez votre propagande pour votre pays, merci.

            Signé : un franco-thaï avide de liberté.

          • Je ne vois pas en quoi le fait de vouloir le “sanuk sabai” est péjoratif, expliquez-moi, je suis curieux !!

          • Je vous cite : «Mais mon pauvre monsieur, les thaï se foutent royalement de voir leur pays sombrer… Tout ce qu’il veulent, c’est une vie sanuk sabai!!»

            On a très bien compris votre allusion, je répondrai ceci : gardez-vos précieux conseils pour votre pays la France qui, elle, a perdue toutes ses valeurs et est en train de sombrer dans les abysses de l’Europe. En effet, elle a grand besoin de nouveaux maîtres à penser et je pense très sincèrement que vous êtes une chance pour la République.

          • ” De voir leur pays sombrer “: Ne rajoutez pas ces mots, SVP, car ce sont les votres…Quelle malhonnêteté intellectuelle que de vouloir me faire dire ce que je n’ai pas dit, la preuve, c’est que mes coms sont juste au-dessus !!

        • Egalement, votre commentaire plus bas, concernant mon “étroitesse
          d’esprit” est inutilement blessant. Vous prenez à témoin je cite ” des millions de Thais qui souffrent” et utilisez des expressions telles que “fange de la société” “obscurantisme” etc., vous pensez que ceux-ci y comprendraient quelque chose à votre discours ??
          Vous ne faites que transposer à ce pays, un language employé en France pour disqualifier toute opinion contraire à l’idéologie bien pensante. Sois dit en passant, vous avez oublié d’utiliser les termes de rance, nauséabond, réactionnaire, fasciste et j’en passe.
          De plus, le liberté dont jouiraient les Français a ses limites, la multiplication des affaires suite à des opinions exprimées en public, parfois meme à cause d’un seul mot tiré de son contexte le prouve.
          Enfin, je ne vais pas tenter de vous convaincre, j’ai trop à faire Mr Mélanchon, bien l’bonjour chez vous et au Parti !!

      • J’ajoute enfin que le nombre de vos phrases (2) constituant votre réponse à mon message reflète parfaitement l’étroitesse d’esprit des partisans de la junte. Incapables d’argumenter au-delà des simples slogans – tel que “vous ne vivez pas en Thaïlande donc vous ne pouvez voir la réalité quotidienne de la vie dans ce pays”. Incapables de développer une réflexion donc mais également incapables de lire plus de cinq lignes, car si tel avait été le cas, vous n’auriez pas osé démontrer ce que je dénonçais : à savoir ce manichéisme qui consiste à classer d’un côté les ignorants (étrangers à la Thaïlande) et les savants (ceux qui y vivent). Je pose donc à nouveau la question : que dites-vous aux millions de Thaïlandais qui vivent en Thaïlande et souffrent de devoir composer au quotidien avec cette fange de la société aux idées féodales ? Leur dîtes-vous qu’ils ne connaissent pas la réalité quotidienne de la vie dans ce pays ? Non, bien sûr, impossible. Conclusion : votre argument ne tient pas. Cherchez-en d’autres !

    • Désolé d’avoir parlé de la France, mais c’est pourtant bien ce que vous faites ci-dessus !! par contre, au sujet des programmes scolaires, je vais vous répondre: j’ai été prof de langues pendant 5 années à Chiang-mai…

      • Parfait ! Vous savez donc comme moi que les programmes scolaires en Thaïlande ont à peu près 30 ou 40 ans, concernant l’histoire par exemple. Et que des actualisations sont sûrement nécessaires. Cela permettrait peut-être à des millions de Thaïlandais d’ouvrir les yeux sur le monde et comprendre qu’être Thai ne se résume pas seulement au concept très patriotique de “thainess”. Une modernisation de la société, de l’éducation, du savoir et de la politique est nécessaire, et ce n’est pas en imposant la loi martiale qu’un pays peut s’en sortir. C’est ce que j’affirme depuis le début.

  • cet article plus que orienté me laisse amer et pantois ! je savais ce journaliste partisan mais qu’il accuse si violemment l’ancienne première ministre et son parti m’interpelle. la longue analyse et l’excellent commentaire de “Pokati Tamada” est certainement plus révélateur de la triste vérité qui est à l”origine de cette situation.” Marco ambrosi ” a tout a fait raison de souligner la perte économique colossale que la Thaïlande à subit et subira encore a cause de ces troubles violent engendré par un agitateur qui a manipulé les magistrats et militaires sous l’approbation de certains membres de la Famille royale.La Thaïlande doit se forger un avenir? et ce n’est surement pas ce type de commentaire qui en sera le levain.

  • Bonjour

    quand ont vois les difficulté pour devenir Thaïlandais ou avoir la possibilité de vivre sur son sol , juger le FN comme extrême me fais doucement rire !

    la propagande est partout , le FN est un parti bien plus respectueux que les deux autre en déplaise au âmes “pure”

    La Thaïlande restera un pays magnifique tant qu’ils jugulerons leur flux migratoire , La France deviens un pays hyper violent , sans amour , sans âmes a cause de son flux ultra migratoire et son droit du sol

    L’Immigration massive est un fléau , point