Catégories
Actu

Un mort et sept blessés, dont un photographe australien dans le sud

Un homme a été abattu et son corps brûlé mardi par des rebelles islamistes présumés dans le sud de la Thaïlande où sept autres personnes, dont un photographe australien, ont été blessées dans de nouvelles violences séparatistes, selon la police.

Un homme a été abattu et son corps brûlé mardi par des rebelles islamistes présumés dans le sud de la Thaïlande où sept autres personnes, dont un photographe australien, ont été blessées dans de nouvelles violences séparatistes, selon la police.

Alors que des forces de sécurité, des secouristes et des journalistes se rendaient sur les lieux de l’attaque dans la province de Yala où un homme a été tué par balles avant d’être brûlé, une bombe a explosé, blessant légèrement sept personnes, dont Philip Blenkinsop, photographe collaborant notamment à Time magazine, a précisé la police. C’est la première fois qu’un représentant de la presse étrangère est blessé dans les violences séparatistes qui secouent l’extrême sud de la Thaïlande depuis trois ans et demi.

Philip Blenkinsop de l’Agence VU a notamment obtenu le Visa d’Or “News” 2005 du 17ème Festival Visa pour l’Image pour son travail “Tsunami aftermath” réalisé dès le 26 décembre à Phuket, en Thaïlande puis à Banda Aceh, en Indonésie. D’origine anglo-australienne Philip Blenkinsop est né en 1965 et vit en Asie depuis 1989, et a publie des reportages sur la guerre oubliée des Hmongs au Laos en 2003, le coup d’état à Phnom-Penh de 1997, la guerre au Timor oriental, les violences inter-ethniques de l’île de Kalimantan, en Indonésie en 1999.

Prix Scam Roger Pic 2004 Amnesty Médias Awards 2004 : Prix “Photojournalisme” World Press Photo 2004 : 1er Prix / catégorie “les gens dans l’actualité” Visa d’Or 2003 / Catégorie Magazine Prix Bayeux 2003 : 2ème Prix Photo Grand Prix Photo Jean-Louis Calderon du Festival international du Scoop et du Journalisme d’Angers 1999

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.