Près de 500 accidents de la route ont déjà tué 46 personnes le premier jour de la période congés du nouvel an thaï aussi connue sous l’appellation des «sept jours dangereux» de Songkran.

Le département des catastrophes a déclaré aujourd’hui que la conduite en état d’ébriété était la première cause d’accidents survenus jeudi dans tout le pays, suivis de la vitesse.

L’année dernière le nombre de tués au premier jour de Songkran s’élevait à 39.

Le nombre d’accidents de la route est en constante augmentation depuis cinq ans, passant de 2992 en 2014 à 3724 en 2018, ainsi que le nombre de blessés.

Seul le nombre de morts à légèrement diminué en 2017, avant de repartir à la hausse en 2018.

L’alcool reste la principale cause des accidents (entre 34 et 40%) et les deux roues sont en moyenne impliqués dans 80% des accidents

Près de 80% des accidents impliquaient des motos

Selon la police, plus de 163 000 personnes ont été arrêtées pour diverses infractions au code de la route hier.

La période de Songkran, la grande fête traditionnelle du nouvel an thaï est tristement célèbre pour provoquer chaque année un carnage sur les routes de Thaïlande.

En 2018, le nombre de personnes tuées dans des accidents de la route au cours de la période de Songkran s’élevait à 418, soit légèrement moins que le record absolu de 442 en 2016.

Cette année les autorités ont fixé comme objectif une réduction du nombre de victimes de 5%.

4.3/5 (4 Reviews)

Laisser un commentaire