Thaïlande : la pollution dépasse les niveaux mesurables

L'indice de pollution de l'air dans le nord de la Thaïlande était si élevé hier qu'il a dépassé le niveau maximal mesurable (500)

La pollution de l’air dans certaines régions du nord de la Thaïlande comme Samoeng à Chiang Mai était si élevée hier qu’elle dépassait le niveau maximal mesurable (500) de l’indice de la qualité de l’air.

Une lecture en temps réel de l’Indice de la qualité de l’air de Chiang Mai (CMAQHI) a montré que les scores d’IQA dans le canton de Yang Mern de Samoeng avaient dépassé les 500 – le plus haut niveau que l’AQI puisse enregistrer.

L’armée a été appelé à la rescousse pour renforcer les missions de lutte contre les incendies de forêt qui sont identifiés comme la principale cause de la pollution dans le nord.

Sur la base du système AQI, des scores compris entre 401 et 500 indiquent des niveaux de pollution de l’air dangereux pour tout le monde: à ce niveau personne ne devrait s’aventurer à l’extérieur, pas même les personnes en bonne santé.

Plus de 3000 foyers d’incendie dans le nord de la Thaïlande

Le système de surveillance des incendies de la Geo-Informatics and Space Technology Agency, recensait ce matin lundi 3 088 foyers d’incendie dans les neuf provinces du nord.

Mae Hong Son avait le plus de foyers recensés avec 981 incendies de forêts, suivi de Chiang Mai (615), Chiang Rai (370), Lampang (302), Nan (219), Phrae (214), Tak (211), Phayao (116) et Lamphun (60).

Les trois principales municipalités de Chiang Mai, Chiang Rai et Mae Hong Son dans le nord de la Thaïlande ont poursuivi lundi leur appel à des dons urgents de masques de protection de catégorie N95 destinés à filtrer les particules fines PM2.5.

3.7/5 (3 Reviews)

Laisser un commentaire

Récents

0/5 (0 Reviews)
{"cart_token":"","hash":"","cart_data":""}