Un jeune Français de 23 ans assassiné à Bangkok

Les faits se sont déroulés dans la nuit de mercredi à jeudi, vers 3h du matin, dans le quartier de Phra Arthit près de la rivière dans le quartier historique de Bangkok, la capitale thaïlandaise.

Les faits se sont déroulés dans la nuit de mercredi à jeudi, vers 3h du matin, dans le quartier de Phra Arthit près de la rivière dans le quartier historique de Bangkok, la capitale thaïlandaise.

Léo Le Gratiet, 23 ans et originaire de Strasbourg, a été frappé d’un coup de couteau à la poitrine devant la guesthouse où il séjournait depuis cinq jours.

La presse locale a publié des articles sur ce crime, notamment The Pattaya News, qui précise que le Français était en train de lire lorsqu’il a voulu calmer la tension entre les deux hommes et qu’il n’était pas alcoolisé, contrairement à eux.

Le meurtrier présumé serait un tatoueur local voyageant régulièrement entre la Thaïlande et la Suisse, selon le Bangkok Post.

Seree « Pae » Rodkiang, âgé de 35 ans, a reconnu les faits. Il était jusque-là inconnu de la justice.

Selon le Bangkok Post une femme qui a été témoin de l’attaque, Maninee Promnat, 30 ans, a déclaré à la police appelée sur les lieux qu’elle et ses amis étaient attablés dans le Black Coral Bar à l’avant de la maison d’hôtes Flaping Duck où séjournait la victime.

Un homme identifié seulement comme « Pae » et ses amis sont entrés dans le bar et ils se sont assis à une table à côté de la sienne.

Après la fermeture du bar, elle est restée là, puis a entendu une forte altercation à proximité. Elle a vu M. Pae se quereller avec un Français sur un pont au-dessus du canal de Bang Lamphu.

Elle et d’autres personnes sont allées séparer les deux hommes, espérant mettre fin à la querelle. M. Pae est parti, mais est revenu peu de temps avec un couteau et a marché vers le Français.

Léo Le Gratiet qui lisait devant la maison d’hôtes a couru pour intervenir, et dans l’affrontement qui a suivi a reçu une grave blessure au couteau et s’est effondré sur le sol.

M. Pae s’est ensuite enfui mais a été plus tard appréhendé par la police à l’appartement de Bella Bella Riverview dans le district de Phra Nakhon.

Le suspect a été emmené au poste de police de Chana Songkhram pour interrogatoire et aurait avoué les faits, selon la page Facebook du Bureau de la police touristique.

En 2013, Léo Le Gratiet livrait un témoignage sur son expérience thaïlandaise à l’association AFS qui avait organisé le voyage. Une courte vidéo dans laquelle il dit être « tombé amoureux » de ce pays.

Source : https://www.dna.fr/edition-de-strasbourg/2018/05/05/un-jeune-passionne-d-asie-tue-en-thailande


0/5


(0 Reviews)

4 Commentaires

  1. Tellement triste.
    Une fois de plus montre qu’il ne faut jamais se meler d’un incident impliquant un Thai.
    R.I.P

  2. Le terme assassiné me semble impropre il a été tué lors d’une altercation à laquelle il a participé, avec une bonne intention certes: Léo Le Gratiet qui lisait devant la maison d’hôtes a couru pour intervenir, « et dans l’affrontement qui a suivi » a reçu une grave blessure au couteau » on ne peut pas appeler ça un assassina!

  3. Certes, ce jeune homme n’était pas la personne visée mais il a bien été victime d’un assassinat.
    A partir du moment où le Thaï revient armé d’un couteau avec l’intention évidente de tuer, il s’agit en effet d’un assassinat puisqu’il y a préméditation.

  4. « Ne pas se mêler d’une altercation qui implique un Thai,et surtout celui ci se vengera pour ne pas perdre la face! »

Laisser un commentaire

Récents

34,112FansJ'aime
182FollowersSuivre
2,024FollowersSuivre
1,419FollowersSuivre
336AbonnésSouscrire
0/5 (0 Reviews)