La vague du tsunami photographiée à Ao Nang, Krabi. Photo : David Rydevik

La Thaïlande commémorait ce mardi les treize ans du tsunami. Des familles de victimes sont venues déposer des fleurs en mémoire des disparus, originaires de 45 pays et dont les visages tapissent un mémorial.

Au cimetière de Mai Khao, dans la province de Phuket, des cérémonies bouddhistes, chrétiennes et musulmanes ont été célébrées.

Le tsunami a fait plus de 5.000 morts en Thaïlande, très loin des 170.000 victimes estimées en Indonésie, le pays le plus touché.

Le 26 décembre 2004, peu avant 8h00 du matin, un puissant tremblement de terre sous-marin se produisait au large de l’île de Sumatra.

Le séisme déclenchait en mer une onde de choc, un raz-de-marée gigantesque qui allait dévaster les côtes de la région très prisées des touristes, qui ont filmé la catastrophe depuis leur hôtel.

Il est 7h58 lorsqu’un séisme de magnitude de 9,2 sur l’échelle de Richter secoue l’Océan Indien au large des côtes de Sumatra, une secousse ressentie jusqu’en Thaïlande et qui provoque un tsunami géant.

Plus de 8000 victimes en Thaïlande

Des vagues de 10 à 15 mètres, jusqu’à 35 mètres dans la région de Sumatra déferlent sur les côtes, des vagues meurtrières qui feront 8150 morts en Thaïlande selon les chiffres officiels.

Le tsunami a touché plusieurs pays de l’océan Indien faisant au total entre 200.000 et 250.000 morts et disparus, selon les estimations

Posted by Thailandefr on Tuesday, December 26, 2017

La communauté française, comme bien d’autres, ne fut pas épargnée. C’est à la mémoire de toutes les familles meurtries que nous adressons aujourd’hui ce message du souvenir. Pour qu’en Thaïlande ou en France, on ne les oublie pas.

Philippe Plénacoste (www.gavroche-thailande.com)

Votre avis ?

Laisser un commentaire