Le Central Investigation Bureau (CIB) de la police thaïlandaise a lancé une enquête à l’encontre de 95 moines soupçonnés d’activités sexuelles, d’escroquerie, de travestissement et de corruption.

Selon une source proche de la CIB,  les 95 ecclésiastiques poursuivis sont divisés en quatre catégories: ceux soupçonnés de s’adonner à des activités sexuelles (35); prétendant avoir des pouvoirs surnaturels (24); engagés dans des activités politiques (11); et pratiquant le travestisme (25).

Le commissaire de la CIB, le lieutenant-général Thitiraj Nhongharnpitak, a déclaré que la Division de la répression du crime (CSD) visait à maintenir la communauté monastique à l’abri des scandales.

Alors que la communauté Sangha est composée en majorité de moines vénérés, ceux qui ne respectent pas les règles et les principes religieux ont endommagé la réputation des moines et du bouddhisme dans son ensemble, a-t-il ajouté.

Le Pol Lt Gen Thitiraj a déclaré que la police a compilé une liste de moines soupçonnés d’avoir enfreint les règles monastiques et que certains d’entre eux seront poursuivis si leur inconduite présumée enfreint les lois

L’opération par la CIB  intervient quelques jours après l’arrestation très médiatisée d’un moine à Phetchabun la semaine dernière pour indécence.

Somkiat Khanthong, anciennement connu sous le nom de Phra Khru Kitti Phacharakhun, 53 ans, a été interpellé par la police au temple de Wat Lat Khae dans le district de Chon Daen.

M. Somkiat, qui a servi comme abbé du temple et chef monastique du district de Chon Daen, est accusé d’avoir commis des actes indécents sur des enfants de moins de 15 ans, avec ou sans le consentement de la victime.

Selon la police du CSD, l’ex-moine a également été accusé d’avoir fait des avances sexuelles à plusieurs femmes, et d’avoir fait preuve d’inconduite, notamment en se faufilant hors du temple la nuit et en se comportant comme une personnalité influente.

Il est détenu à la prison de Bangkok après que le tribunal pénal a refusé la libération sous caution.

 

 

Votre avis ?

Laisser un commentaire