Le bilan du premier jour de la semaine meurtrière de Songkran sur les routes thaïlandaises s’établit pour l’instant à 33 morts et 420 blessés, avec  409 accidents.

En 2017 il y a eu plus d’accidents mais moins de décès qu’au cours du premier jour de Songkran en 2016 (387 accidents avec 52 morts et 431 blessés).

Environ 63 000 fonctionnaires postés sur les 2 025 points de contrôle dans tout le pays ont verbalisés 93 564 automobilistes, principalement pour défaut de présenter un permis de conduire (27 081 cas) ou pour l'absence de casque pour les moto (26 465 cas).

La plupart des accidents impliquaient des motocyclettes (77,8%) et ont eu lieu sur des lignes droites (65,2%) et 45.4% des conducteurs accidentés roulaient sous l'emprise de l'alcool.

Un nouveau plan d’action pour la sécurité routière a été lancé cette année en Thaïlande, cependant le problème de la sécurité routière reste entier.

Le jour même du décret de cette nouvelle loi de sûreté routière, un bus, conduit par un homme sous l'influence de la méthamphétamine (The Nation, 09 Avril 2017), est entré en collision avec un camion dans la province d'Angoutong dimanche matin, blessant environ 10 passagers de Myanmar.

"Le conducteur de l'autobus a prétendu s’être endormi derrière le volant, mais il avoue avoir pris une tablette de méthamphétamine et ceci juste avant d’entamer sa route » , a t-il déclaré au lieutenant Chatchai.

L'accident a eu lieu sur la route asiatique. Le bus transportait 50 passagers du Myanmar vers la province de Tak, où les passagers prévoyaient de célébrer le Festival de Songkran.

En effet la Thaïlande reste le deuxième pays au monde ou le taux de mortalité routière est le plus élevé. Triste de constater que malgré les réformes, rien n’a évolué.

Pour cette nouvelle année et les fêtes de Songkran qui arrivent, le gouvernement prévoit un plan d’action qui comprend des travaux d’infrastructures, des gadgets technologiques, et quelques autres mesures incitatives.

Ce plan s’articule autour de quatre axes :

La gestion de l’information sur le trafic et les accidents, l’amélioration de l’état des routes, et enfin l’augmentation des standards de sécurité.

Le Centre de direction de la sécurité routière a également signalé que les 3 principales raisons de la plupart des accidents la route au cours de la dernière année du festival de Songkran, étaient dus aux conducteurs ivres, à la vitesse excessive et aux manières de conduire inappropriées.

Les autorités espèrent donc qu’avec la sécurité renforcée mise en place cette année pour l'événement, le carnage routier sur les routes thaïlandaises diminuera considérablement.

« Nous encourageons les gens à suivre les règles de circulation et à conduire en toute sécurité à partir de ce Festival de Songkran. Je suis sûr que ces mesures rendront les routes plus sûres ", a déclaré Anupong.