Catégories
Actu

Pas de bol pour les Chemises rouges thaïlandaises

La dernière opération de l’opposition thaïlandaise pour déstabiliser la junte militaire qui a pris le pouvoir en Thaïlande depuis le coup d’Etat du 24 mai 2014 a tourné court.

En effet la police a perquisitionné le domicile l’ancien député Pheu Thai Sirintorn Ramasut (opposition pro Thaksin, ou Chemises rouges) et confisqué 8,862 bols rouges ornés du message suivant :

“Bien que la situation [politique] soit brûlante, que nos frères et sœurs soient bénis par la fraîcheur de ce Joyeux bol de Songkran.”, et comportant la signature de Thaksin.

Le message fait allusion aux festivités de Songkran (le nouvel an thaïlandais) qui doivent se dérouler à partir du 13 avril, et qui sont aussi l’occasion de participer à de gigantesques batailles d’eau dans tout le royaume.

Ces bols étaient destinés à être des cadeaux de l’ancien premier ministre, qui a été renversé par un coup d’Etat 2006 et fui le pays en 2008 pour échapper à des accusations de corruption.

Le général Prayut a lui même critiqué la distribution de bols rouges à la population dans une adresse à la télévision

“Pourquoi offrir des bols rouges? Pourquoi pas des jaunes ou d’autres couleurs ? Est ce que le rouge est plus pratique que d’autres couleurs”

Thaksin a répondu dimanche à ce nouvel incident sur son compte Instagram.

“Il est normal pour moi d’offrir des bols pour célébrer le festival de Songkran. Je l’ai fait pendant des années sans problèmes et ça n’a pas ébranlé la sécurité du pays. Le gouvernement ferait mieux de consacrer plus de temps à la lutte contre la sécheresse, les troubles dans le Sud, et la lutte contre la drogue”.

Selon le journal Khaosod, une femme de 57 ans, Theerawan Charoensuk,  a été accusée de sédition pour avoir posté sur sa page Facebook une photo d’elle avec un de ces bols séditieux.

 

 

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.