Catégories
Actu

Suvarnabhumi : l’IATA demande des mesures d’urgence

L’Association du transport aérien international (IATA) a appelé le gouvernement de la Thaïlande à traiter d’urgence les questions de sécurité concernant le secteur de l’aviation et l’aéroport de Suvarnabhumi.

Décidément ça ne s’arrange pas pour le secteur du transport aérien en Thaïlande : après avoir été rétrogradé par l’Organisation internationale de l’aviation civile (OACI), c’est maintenant l’IATA qui critique la sécurité du principal aéroport de Thaïlande.

L’Association du transport aérien international (IATA) a appelé le gouvernement de la Thaïlande à traiter d’urgence les questions de sécurité concernant le secteur de l’aviation et l’aéroport de Suvarnabhumi.

En cause, une surcapacité conséquence de la croissance du traffic aérien plus importante que prévue, mais surtout des « point faibles » du tarmac qui créent des problèmes de sécurité et de circulation récurrents.

Questions de sécurité

La supervision de la sécurité aérienne a révélé des préoccupations soulevées à la fois par l’Organisation internationale de l’aviation civile (OACI) et l’US Federal Aviation Administration (FAA).

La FAA américaine classe maintenant la Thaïlande dans la catégorie 2 de son programme international d’évaluation de la sécurité aérienne.

L’OACI et la FAA américaine ont souligné des problèmes de supervision et de divergence par rapport aux normes mondiales au niveau du gouvernement thaïlandais.

La sécurité est la priorité absolue de l’aviation. Le gouvernement de la Thaïlande doit répondre à ces préoccupations pour soutenir le secteur de l’aviation qui est l’épine dorsale du tourisme »,

a déclaré Tony Tyler, directeur général de l’IATA

Surcapacité et « point faibles »

Avec plus de 50 millions de passagers annuels, l’aéroport Suvarnabhumi de Bangkok se classe parmi les principaux hubs aériens en Asie et dans le monde.

survanabhumi012016opt
Avec plus de 50 millions de passagers annuels, l’aéroport Suvarnabhumi de Bangkok se classe parmi les principaux hubs aériens en Asie et dans le monde.

Mais il se heurte à plusieurs problèmes qui doivent être résolus rapidement. L’ IATA a appelé le gouvernement thaïlandais à adopter une stratégie pour répondre aux questions suivantes:

  • Des problèmes de sécurité engendrés par les «points faibles» sur le tarmac, voies de circulation et aire de trafic doivent être résolus de façon permanente.
  • Des avions restent souvent «coincés» dans des surfaces molles du tarmac qui sont le résultat de l’utilisation de matériaux de qualité insuffisante au moment de la conception.
  • La puissance supplémentaire et le remorquage nécessaire pour manœuvrer à travers ces surfaces est un risque de sécurité pour le personnel au sol, les véhicules terrestres et les aéronefs.
  • En plus de cela, les réparations de surface fréquentes créent une congestion.
  • « Le resurfaçage constant du tarmac avec de l’asphalte est une solution de patchwork inacceptable. Nous devons littéralement trouver une solution «béton» », a déclaré Tyler.
  • L’aéroport est également confronté à une pénurie de capacités. Suvarnabhumi gère plus de 52 millions de passagers. Cela dépasse déjà largement la capacité de conception du terminal de 45 millions alors que la demande est en croissance de 10% par an.

«L’aviation est un facteur essentiel du succès économique de la Thaïlande. Elle est l’épine dorsale de l’industrie du tourisme et du commerce international.

Nous estimons qu’aujourd’hui, l’aviation et les activités connexes représentent environ 2 millions d’emplois en Thaïlande et génèrent 29 milliards $ dans le PIB.

D’ici 2035 nous estimons que le secteur emploiera 3,8 millions de personnes et aura un impact de 53 milliards de $ dans le PIB. Si il est réalisé, que ce potentiel de croissance de 83% aura un impact large et positif sur l’économie thaïlandaise.

Cependant cet objectif est menacé, à moins que des questions clés de sécurité, de capacité et de coûts soient abordées de toute urgence « 

a déclaré Tony Tyler, directeur général de l’IATA.

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire