Catégories
Actu

Premier cas de Syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) en Thaïlande

Le ministère de la santé de la Thaïlande a confirmé un premier cas de Syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) dans le pays

Le ministère de la santé de la Thaïlande a confirmé un premier cas de Syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) dans le pays, selon les médias locaux.  

Il s’agit d’un patient de 75 ans, originaire d’un pays du Moyen-Orient venu pour un traitement médical cardiaque en Thaïlande, qui est mis en quarantaine dans un institut des maladies infectieuses, a rapporté la Chaîne PBS citant un responsable du ministère de la Santé.

Le patient est maintenant placé sous traitement d’isolement à l’hôpital de Bamrasnaradura de Bangkok. Trois autres personnes qui l’accompagnaient en Thaïlande sont mis en quarantaine à l’institut pour une surveillance étroite.

Les autorités sont en train de planifier de convoquer un total de 59 passagers qui voyageaient sur le même vol que la personne contaminée.

Les responsables de la santé thaïlandais prennent la menace du virus MERS au sérieux et ont placé cette semaine les six aéroports internationaux de la Thaïlande en état d’alerte.

La société Aéroports de Thaïlande (AOT) travaille maintenant en étroite coordination avec le Bureau des maladies transmissibles générale pour surveiller les passagers entrant dans les aéroports internationaux du pays, en provenance de la Corée du Sud, du Moyen-Orient, et tous ceux qui ont voyagé dans ces pays au cours des deux dernières semaines.

L’OMS s’inquiète de la gestion de l’épidémie en Corée du Sud

L’Organisation mondiale de la santé tire la sonnette d’alarme. La gestion de l’épidémie de coronavirus MERS en Corée du Sud, qui s’est caractérisée par une série de défaillances et de lenteurs, doit servir de contre-exemple pour les autres pays, estime l’OMS.

La péninsule arabique constitue le principal foyer de la maladie, avec plus de 950 personnes contaminées et 412 décès depuis 2012 en Arabie Saoudite. Il n’existe aucun vaccin ou traitement pour ce virus apparu en 2012 et qui provoque notamment un symptôme de pneumonie aiguë avec un taux de mortalité d’environ 35%.

Les six principaux aéroports sous surveillance

Le six principaux aéroports internationaux de Thaïlande que sont Suvarnabhumi, Don Muang, Chiang Mai, Chiang Rai, Phuket et Hat Yai ont mis en place des stations de surveillance de température.

A Suvarnabhumi, le principal aéroport de Bangkok, les responsables de la santé de l’aéroport ont installé trois caméras thermo-sensibles, et ont émis des consignes strictes pour les passagers présentant des symptômes de fatigue extrême, une forte fièvre, une toux sévère.

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.