Catégories
Actu Santé

La Thaïlande en alerte sur le virus MERS en provenance de Corée

La Thaïlande prend la menace du virus MERS au sérieux, et a placé cette semaine les six aéroports internationaux du pays en état d’alerte.

Les responsables de la santé thaïlandais prennent la menace du virus MERS au sérieux et ont placé cette semaine les six aéroports internationaux de la Thaïlande en état d’alerte.

Il s’agit d’une mesure de précaution car pour le moment, aucun cas de MERS n’a été répertorié en Thaïlande.

La société Aéroports de Thaïlande (AOT) travaille maintenant en étroite coordination avec le Bureau des maladies transmissibles générale pour surveiller les passagers entrant dans les aéroports internationaux du pays, en provenance de la Corée du Sud, du Moyen-Orient, et tous ceux qui ont voyagé dans ces pays au cours des deux dernières semaines.

Les six principaux aéroports sous surveillance

Le six principaux aéroports internationaux dans le pays que sont Suvarnabhumi, Don Muang, Chiang Mai, Chiang Rai, Phuket et Hat Yai ont mis en place des stations de surveillance de température.

A Suvarnabhumi, le principal aéroport de Bangkok, les responsables de la santé de l’aéroport ont installé trois caméras thermo-sensibles, et ont émis des consignes strictes pour les passagers présentant des symptômes de fatigue extrême, une forte fièvre, une toux sévère.

Ces passagers doivent se signaler pour un examen médical, et ceux présentant une une fièvre très élevée seront mis en quarantaine en accord avec le bureau général des maladies transmissibles.

10 décès (sur 122 cas déclarés) provoqués par le coronavirus Mers ont été recensés en Corée du Sud depuis le 20 mai. Ni traitement, ni vaccin n’existent pour y faire face.

2200 écoles, pour la plupart situées à Séoul et dans la province voisine de Gyeonggi, ont fermé leurs portes. Près de 3000 personnes jugées à risque ont été placées en quarantaine.

Qu’est-ce qu’un coronavirus?

Les coronavirus constituent une vaste famille de virus pathogènes pour l’homme et l’animal. Chez l’homme, ils peuvent provoquer des maladies de gravité variable, allant du rhume courant au syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS).

Le nouveau coronavirus, détecté pour la première fois en avril 2012, n’avait jamais été observé chez l’homme auparavant. Dans la plupart des cas, il provoque une maladie grave. Environ la moitié des patients en sont morts.

Ce nouveau coronavirus est désormais appelé coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV). Il a été nommé ainsi en mai 2013 par le Groupe d’étude des coronavirus du Comité international de taxonomie des virus.

Quels sont les symptômes de l’infection à MERS-CoV?

Les symptômes courants sont une maladie respiratoire aiguë et grave, avec de la fièvre, de la toux, un essoufflement et des difficultés respiratoires. La plupart des patients ont eu une pneumonie. Beaucoup d’entre eux ont également présenté des symptômes gastro-intestinaux, y compris de la diarrhée. Certains ont eu une insuffisance rénale.

Environ la moitié des personnes infectées par le MERS-CoV sont décédées. Chez les sujets immunodéprimés, la maladie peut revêtir une forme atypique. Il est important de noter que les connaissances actuelles de la maladie due à cette infection se fondent sur un nombre limité de cas et qu’elles pourraient évoluer lorsqu’on en saura davantage sur ce virus.

Où est-ce que le MERS a-t-il été découvert?

Les officiels de santé ont découvert cette maladie pour la première fois en Arabie Saoudite en septembre 2012. Grâce à des enquêtes rétrospectives, les officiels ont découvert que les premiers cas connus de MERS sont apparus en Jordanie en avril 2012. A ce jour, tous les cas de MERS sont liés aux pays dans et autour de la Péninsule Arabe.

Outre l’Arabie Saoudite et la Jordanie, le MERS a également été observé dans de nombreux pays comme la Tunisie, les Emirats Arabes Unis, le Qatar, la Corée du Sud, la Malaisie, les Philippines, la Grande-Bretagne, la France et les Etats-Unis.

Le MERS est-il contagieux?

Selon les officiels, il se propage le plus souvent entre les personnes ayant des contacts étroits. Les patients contaminés peuvent par exemple propager le virus aux travailleurs de santé. Le virus ne semble pas se propager facilement entre les personnes dans les lieux publics tels que les centres commerciaux.

Existe-t-il un traitement? Un vaccin?

Il n’existe pas de vaccin ou de traitement pour cette maladie, dont le taux de mortalité est de 40,7 %.

Combien de cas ont été enregistrés dans le monde?

Au 25 mai, l’Organisation mondiale de la santé a comptabilisé 1.139 cas confirmés de MERS dans 24 pays et régions du monde, dont au moins 431 décès liés.

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire