Catégories
Actu

Le roi de Thaïlande a quitté Bangkok pour Hua Hin

Le roi de Thaïlande, Bhumibol Adulyadej, a quitté l’hôpital Siriraj de Bangkok où il était hospitalisé depuis octobre, pour Hua Hin, une station balnéaire au sud de la Thaïlande, où se trouve son palais d’été.

Le roi de Thaïlande, Bhumibol Adulyadej, a quitté l’hôpital Siriraj de Bangkok où il était hospitalisé depuis octobre, pour Hua Hin, une station balnéaire au sud de la Thaïlande, où se trouve son palais d’été.

Il était accompagné de la reine Sirikit, 82 ans, et de leur fille aînée, la princesse Sirindhorn, âgée de 60 ans.

Début octobre, le roi, 87 ans, avait été transporté d’urgence de son palais de Hua Hin vers l’hôpital de Bangkok où il avait subi une ablation de la vésicule biliaire.

Les médecins avaient annoncé ensuite qu’il souffrait d’inflammations répétées du côlon. Il était sorti brièvement de l’hôpital à deux reprises ces derniers mois. Aucun communiqué officiel n’a été publié dimanche sur l’état de santé du monarque.

La dernière apparition en public du roi date du 5 mai dernier lors du 65e anniversaire célébrant le jour de son couronnement en 1950, date déclarée fériée pour célébrer l’occasion.

Le règne le plus long

Rama IX, l’actuel souverain du royaume de Thaïlande, a commencé son règne en 1946. C’est le monarque qui détient le record absolu du plus long règne au monde.

Il est considéré comme une sorte de demi-dieu vivant par la quasi-totalité de la population thaïe. Ses prises de paroles publiques, bien que de plus en plus rares ces dernières années, sont religieusement suivies et respectées à la lettre.

Son absence lors du jour de son anniversaire le 5 décembre dernier avait relancé les rumeurs et les inquiétudes sur son état de santé.

Son épouse, la reine Sirikit, âgée de 82 ans, aurait elle aussi eu des problèmes de santé : elle aurait été victime d’une attaque en 2012. Depuis cette date, elle n’est pas apparue en public.

Ces inquiétudes sur la santé des monarques régnants font naître craintes et questionnement quant à la succession royale.

C’est d’ailleurs l’une des raisons qui ont contribué à l’instabilité politique du pays ces dernières années.