Catégories
Actu

L’aéroport de Bangkok veut améliorer son image

Des bagagistes aux poches cousues, le Wifi gratuit et une plus grande sévérité à l’encontre des taxis clandestins et des guides touristiques qui n’en sont pas. Ces mesures figurent parmi quelques unes des promesses annoncées pour redonner à l’aéroport international de Bangkok une meilleure réputation.

L’aéroport du pays du sourire fait la grimace : la mafia des taxis clandestins et des limousines hors de prix n’a pas cédé beaucoup de terrain depuis son inauguration en grande pompe en 2006.Périodiquement la police organise des vastes opérations de “nettoyage”‘, mais l’attrait du touriste novice à plumer reste suffisamment fort pour faire revenir les taxis au “broken meter” et autres parasites qui entourent les abords immédiats de l’aéroport.

Les rabatteurs en tous genres, qui sont nombreux dans l’aéroport risquent, en fait une amende maximale de 1000 baht (21 euros) pour “nuisance publique”, une somme trop faible pour être dissuasive. Cinquante nouvelles caméras de sécurité seront désormais installées dans la zone d’arrivée pour obtenir des preuves, et constater d’autres infractions qui sont passibles de peines plus sévères.

Arnaque au duty-free, taxi pirates, guides touristiques bidons : l'aéroport de Bangkok souffre de sa mauvaise réputation

Plus sérieusement le Premier ministre a promis de mettre de l’ordre dans les affaires policières de l’aéroport afin d’éviter de nouveaux incidents très médiatisés par des touristes européens. Deux d’entre eux ont été faussement accusés de vol à l’étalage dans des boutiques hors taxe, puis emmenés dans un motel miteux, et extorqué par un interprète de la police. En juin dernier un couple britannique a versé l’équivalent de 8,000 euros pour obtenir leur libération cinq jours après avoir été accusé d’avoir volé un porte-monnaie Givenchy qui n’a jamais été retrouvé.

Désormais les touristes accusé de vol seront interrogés à l’aéroport, plutôt que transférés à une station de police à l’extérieur, et les entrevues seront enregistrées sur bande vidéo.

Les escroqueries visant les touristes font l’objet d’une nouvelle série documentaire britannique appelé “Big Trouble in Thailand”. Le programme, qui a diffusé sa première série de huit épisodes la semaine dernière à la télévision britannique “explore le mauvais coté du tourisme en Thaïlande” – comme par exemple se faire arnaquer par un opérateur de jet-ski braquant une arme…

La série est sûre de toucher un point sensible en Thaïlande, où l’industrie du tourisme s’est à peine remise du désastre médiatique de l’an dernier à Suvarnabhumi  – lorsque des manifestants anti-gouvernementaux ont fermé l’aéroport pendant une semaine et bloqués 300.000 voyageurs .

Pour compenser cette mauvaise image de marque, le Wi-Fi gratuit sera installé d’ici la fin du mois et 126 bornes d’accès Internet ont été installées pour les voyageurs sans ordinateurs portables, selon Aéroports de Thaïlande, la société opérateur de l’aéroport de Bangkok. D’autres améliorations sont au programme comme davantage des toilettes, une signalisation améliorée et le capitonnage des sièges métalliques.

327 nouvelles caméras de sécurité seront aussi installées dans la zone de tri de tri des bagages ou la règle de “pas de poche”  a pris effet depuis  le 1er septembre.

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.