Catégories
Actu ASEAN Phuket

Asean Thaïlande : Phuket, le sommet de la dernière chance

Cette fois ci, le gouvernement thaïlandais d’Abhisit n’ a plus droit à l’erreur. Un nouveau fiasco à Phuket serait une “perte de la face” de trop pour le royaume qui a déjà donné une piètre image à ses partenaires asiatiques depuis le début de l’année.Il faut absolument faire oublier les images des “chemises rouges” envahissant l’hôtel de Pattaya où aurait du avoir lieu le 14e sommet de l’ASEAN.  Le vice premier ministre Suthep Thaugsuban a déjà annoncé hier une mesure d’assez mauvaise augure : les représentants des pays de l’Asean seront autorisés à avoir leur propres gardes du corps armés… Le gilet pare balles est donc en passe de remplacer le costume, comme tenue de ville au sommet de l’Asean.

Le sommet de la dernière chance ?

De fait, c’est un véritable sommet itinérant, qu’a organisé cette année la Thailande, une caravane ambulante de délégués harcelés par des manifestants que rien ne semble pouvoir arrêter. Après Bangkok, Chiang Mai, Hua Hin, et Pattaya voici maintenant Phuket. A Pattaya les partisans de Thaksin ont réussi leur pari, à savoir ridiculiser le gouvernement thaïlandais pour de bon devant ses partenaires asiatiques.

Un nouvel échec serait catastrophique pour la Thaïlande, et pour l’ensemble des pays de l’Asean, car cette année les enjeux du sommets sont importants, en raison de la crise économique. La sortie de crise devrait être plus rapide en Asie, mais elle dépend en grande partie de l’action concertée des gouvernements.

La crise financière mondiale donne donc cette année au sommet des 10 pays de l’ASEAN une importance exceptionnelle, alors que d’habitude il s’agit plus d’une série de discussions assez formelles et sans grande conséquences. Mais en l’occurrence le  sommet de Phuket réunira aussi des pays associés à l’ASEAN comme la Chine et le Japon, qui sont aussi appelés à être les principaux bailleurs de fonds de la Thaïlande, dans son programme de relance des investissements et de sortie de crise. Il ne reste plus qu’à espérer que cette fois on ne sera pas obligé de les évacuer d’urgence en hélicoptère.

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.