Catégories
Actu

Thaïlande: les victimes de l’insurrection dans le sud dédommagées

Le ministre de la justice Pracha Promnok a annoncé la mise en place de mesures de compensation pour les familles des victimes des quatres régions les plus touchées par la violence dans le sud de la Thaïlande ces dernières années, Narathiwat, Pattani, Yala et Songkhla.

Le ministre de la justice Pracha Promnok a annoncé la mise en place de mesures de compensation pour les familles des victimes des quatres régions les plus touchées par la violence dans le sud de la Thaïlande ces dernières années, Narathiwat, Pattani, Yala et Songkhla.

Ces dédommagements aux familles s’élèveront de 10 000 à 350 000 baht selon les blessures subies et jusqu’à 7,5 millions de baht pour les familles des défunts. Un montant égal à celui déjà promis aux familles des 91 victimes décédées pendant les manifestations du printemps 2010.

Insurrection dans le sud de la Thaïlande
Insurrection dans le sud de la Thaïlande: les victimes auront droit à un dédommagement

Le directeur du « Southern Border Provinces Administrative Center », Pol Col Thawee Sodsong, a précisé que son équipe avait réuni les informations propres à chaque incident afin de les soumettre à la justice.

Cependant, le cas des huit victimes musulmanes (quatre tués et quatre blessés) interceptées à bord d’un pick-up par les forces militaires à Pattani le 29 janvier dernier n’étant pas encore résolu, les familles ne sont pas certaines d’être dédommagées. L’investigation est toujours en cours.

Dimanche dernier, dans le sud de la Thaïlande, une équipe de militaires ont ouvert le feu sur huit civils musulmans qui circulaient à bord d’un pick-up. Les militaires dit « rangers » ont tué quatre des huit hommes à bord et blessant quatre autres. Les familles des victimes ainsi que les habitants de Pattani, révoltés, ont aussitôt demandé justice en clamant  l’innocence des victimes. D’après eux, ces derniers se rendaient à un enterrement quand ils ont été interpellés et ils n’étaient pas armés.

Lire aussi L’Etat prêt à reconnaitre sa responsabilité dans la fusillade de Pattani – thailande-fr.com

« Les paiements aux familles des sinistrés devraient être effectués dès les prochains mois »

a annoncé le ministre de l’intérieur Yongyuth Wichaidit.

Mais si les familles ayant droit à la compensation financière de l’Etat se disent soulagées de la décision du comité, les activistes en faveur de la paix doutent que cela puisse engendre un retour de la paix dans le sud, ou une diminution des attentats.

Les dernières statistiques compilées par l’agence Isra montrent que la guerre dans les trois provinces du sud à majorité musulmane a déjà fait 5243 morts et  blessé 8941 personnes. Le bilan des morts comprend 4215 civils, 351 soldats, 280 policiers, 148 enseignants et membre du personnel éducatif , sept moines bouddhistes et 242 insurgés présumés. Le conflit a aussi fait d’importants dégâts indirects laissant 2 295 veuves et 4455 orphelins.

Lire aussi Sud de la Thaïlande: huit ans de terreur pour rien – thailande-fr.com

 

Laisser un commentaire