C’est une tradition contre laquelle l’actuel gouvernement a décidé de lutter, mais le chemin vers des élections « propres » est encore semé d’obstacles.

D’après une information publiée par le quotidien anglophone « The Nation », plus de 200 électeurs ont reçu de l’argent en échange de leur vote, a déclaré dimanche un membre de la Commission électorale.

Le commissaire Sumeth Ubanisakorn a déclaré qu’il a été informé par une organisation non gouvernementale impliquée dans la surveillance des élections qu’un parti a remis de l’argent aux électeurs en utilisant des virements.

Environ 200 électeurs ont reçu entre 1 000 et 2000 baths (environ 20 à 40 euros) . Il a déclaré que les preuves existaient, mais que la commission attendait que des témoins identifient des candidats qui ont acheté des voix.
Les partis impliqués peuvent être dissous s’ils sont reconnus coupables.

« Nous prévoyons de traiter cette affaire avant le jour du scrutin pour montrer que la commission est sérieuse quant à l’application de la loi, » a déclaré Sumet.

L’achat de suffrage semble être assez répandu car le mois dernier un article du Bangkok Post intitulé « Pssst ! Wanna buy a vote ? » faisait état d’une enquête réalisée auprès de 3 759 électeurs dans quatorze provinces du pays, selon laquelle deux Thaïlandais sur trois seraient prêts à accepter des cadeaux ou de l’argent en échange de leur voix. Et huit sur dix ne diraient rien s’ils étaient témoins de ce genre d’échange.

0/5 (0 Reviews)

Laisser un commentaire