La Thaïlande a enregistré lundi 194 nouveaux cas de Covid-19, la majeure dans une prison de Narathiwat et dans les bars de Bangkok.

Nouveau cluster à Bangkok

Les 70 nouveaux cas à Bangkok sont liés à des bars et pubs de la capitale et des provinces voisines.

On pense que le cluster est né dans un lieu de divertissement de la province de Pathum Thani avant de se propager au Crystal Club de Thonglor, puis au Blabla Bar and Beer House à Ekamai dans le quartier de Sukhumvit.

«Les employés sont les vecteurs car ils ont contracté la maladie auprès des clients et l’ont ensuite propagée à d’autres. La plupart des clients ont également visité plus d’un endroit et les musiciens et employés travaillant dans les lieux de divertissement ont tendance à occuper plusieurs emplois simultanément dans des lieux différents, accélérant la propagation », a déclaré le Dr Opas Karnkavinpong, directeur général du Département de contrôle des maladies.

La recherche active de cas a révélé 95 des nouvelles infections, tandis que les hôpitaux en ont signalé 87. Douze cas étaient des arrivées récentes de l’étranger et le total accumulé depuis le début de la pandémie atteint 29321. Aucun nouveau décès n’a été signalé, laissant le bilan à 95.

Épidémie dans la prison de Narathiwat

Le ministère de la Santé publique a également fourni des détails sur le nouveau point chaud de près de 100 cas parmi les détenus d’une prison de Narathiwat. Il a déclaré que, comme le groupe au centre de détention du bureau de l’immigration, la prison de Narathiwat était un espace clos et bondé favorisant la transmission du virus mais que le risque de propagation au public était limité.

Le premier cas a été signalé après qu’un responsable de la santé de la prison a développé une fièvre, une toux, un mal de gorge, et perdu les sens de l’odorat et du goût.

Des tests ont ensuite été effectués sur 700 prisonniers et 100 se sont révélés positifs. Pendant que les autorités enquêtent, une règle de quarantaine de 14 jours est strictement appliquée pour les fonctionnaires pénitentiaires.

L’Ambassadeur du Japon testé positif

Sur le cas de l’ambassadeur du Japon, actuellement traité dans un hôpital privé de Bangkok, le Dr Opas a déclaré que ses symptômes n’étaient pas graves et qu’il n’avait pas de pneumonie.

«Aucun des ministres thaïlandais n’a assisté à une réception à sa résidence. Ils ne sont pas non plus allés dans des lieux de divertissement, y compris le vice-premier ministre et le ministre de l’énergie Supattanapong Punmeechaow », a-t-il dit, répondant aux informations selon lesquelles un ministre aurait pu être infecté.

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.