Catégories
Actu

La Thaïlande assouplit les restrictions dues au Covid-19

Les Thaïlandais ont été nombreux aujourd’hui à profiter des premières mesures d’assouplissement des restrictions décidées pour lutter contre la propagation du Covid-19.

Les Thaïlandais ont été nombreux aujourd’hui à profiter des premières mesures d’assouplissement des restrictions décidées pour lutter contre la propagation du Covid-19.

De nombreuses personnes ont envahi les parcs de Bangkok, fermés depuis plus d’un mois, pour faire de l’exercice, ou se sont rendus dans un salon de coiffure, alors que la Thaïlande commence à lever progressivement les restrictions ce dimanche 3 mai.

Avec la levée de l’interdiction des ventes d’alcool en place depuis le début du mois d’avril beaucoup de gens se sont précipités dans les supermarchés locaux dimanche matin pour faire des provisions.

Cependant la consommation d’alcool dans les restaurants reste interdite et le couvre-feu de de 22h à 4h reste strictement appliqué.

Les restaurants, salons de coiffure, parcs, marchés, sites sportifs en plein air tels que des courts de tennis, des terrains de golf, des champs de tir et de tir à l’arc, ainsi que les salons de toilettage et les crèches pour animaux de compagnie peuvent rouvrir à l’échelle nationale, mais les gouverneurs de provinces disposent d’une assez large marge de manœuvre pour décider de l’échelonnement des réouvertures.

Les règles de distanciation sociale sont toujours en vigueur et sont strictement respectées. Les restaurants doivent asseoir leurs clients à 1,5 m l’un de l’autre, même s’ils viennent ensemble ou en famille.

Dans les salons de coiffure, attendre à l’intérieur n’est pas autorisé. Chaque client doit prendre rendez-vous, tandis que les locaux doivent être nettoyés pendant 20 minutes après chacune des plages horaires de deux heures.

La Thaïlande a signalé un total de 2 969 cas confirmés de Covid-19 et 54 décès, avec seulement trois nouveaux cas signalés aujourd’hui.

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.