Les rebelles du Sud de la Thaïlande ont mis le feu mercredi à plus d’une douzaine d’écoles de la province de Yala. Certaines écoles ont été complètement brûlées, a révélé la police locale.

Les rebelles ont provoqué des incendies criminels dans les écoles de plusieurs districts de Yala et se sont ensuite enfuis, a rapporté la radio thaïlandaise FM 100.

La police a déjà pris en main la situation, mais certaines écoles étaient toujours en feu à 21h00 mercredi, a déclaré à la radio un officier de police. Le nombre de victimes n’a pas encore été révélé.

Depuis le putsch à Bangkok, les généraux ont multiplié les gestes d’apaisement en direction des habitants du Sud. Mais la violence s’est intensifiée. Selon Srisompob Jitpiromsri, professeur à l’université Prince of Songkhla de Pattani, le pouvoir à Bangkok se concentre trop sur la chasse aux insurgés et pas assez sur les frustrations de la population locale, très majoritairement musulmane et d’ethnie malaise, contrairement au reste de la Thaïlande largement bouddhiste.

0/5 (0 Reviews)

Laisser un commentaire