Catégories
Société

Dangereuse obsession pour la peau blanche en Thaïlande

Critère de beauté, symbole de réussite sociale, la peau claire est une obsession en Asie et plus particulièrement en Thaïlande, parfois au détriment de la santé des consommateurs.

Pour se blanchir la peau, certains Thaïlandais vont même jusqu’à utiliser des produits qui peuvent se révéler toxique ou dangereux pour la santé.

Critère de beauté, symbole de réussite sociale, la peau claire est une obsession en Asie et plus particulièrement en Thaïlande. Mais parfois la toxicité des produits employés met en péril la santé des consommateurs.

« Une peau claire est plus jolie qu’une peau foncée. En Thaïlande, c’est très ensoleillé alors je me protège avec de la crème solaire » déclare Tanita, 40 ans.

Derrière cette obsession se cachent de véritables croyances historiques et culturelles.

Symbole de santé et de réussite sociale

En 2014, la marque cosmétique thaïlandaise Citra, avait organisé une compétition pour sélectionner les étudiants qui présentaient la peau la plus blanche.

Les candidats les mieux placés devaient recevoir une bourse pour leurs études, mais la polémique déclenchée par cette campagne a provoqué l’abandon du projet.

La marque Citra, qui appartient au groupe américain Unilever, a même présenté ses excuses à la suite des nombreuses réactions négatives de ses clients.

Avoir la peau foncée au 19ème siècle, signifiait que l’on appartenait à une classe ouvrière, travaillant dehors au soleil. Au contraire, la peau claire est le symbole par excellence de la réussite sociale.

À cette même époque, l’influence des grandes puissances colonisatrices dans la région ainsi que les archétypes de beauté coréens ont participé à renforcer cette adoration pour la peau blanche.

« Soit blanche pour réussir »

Encore aujourd’hui, les publicités misent sur cette croyance. C’est le cas de la marque « Seoul Secret » avec son spot pour des pilules blanchissantes.

La réclame, avec son slogan « Soit blanche pour réussir », sous-entend qu’une personne à la peau foncée est fatalement vouée à l’échec professionnel.

De plus, dans le langage courant thaï quelques insultes, telles que «noir comme un corbeau», dénigrent les personnes dont la peau est foncée.

Si certaines personnes, comme Tanita, se protègent par crainte de bronzer, d’autres utilisent des méthodes plus fortes. Namwhan, une Thaïlandaise de 27 ans, applique régulièrement des lotions blanchissantes sur son visage et son corps.

Plus qu’un critère esthétique, avoir la peau claire est synonyme de bonne santé.

« Ma sœur me dit tout le temps que j’ai la peau foncée, mais je voudrais être blanche comme les Coréennes parce qu’elles ont l’air tellement en bonne santé. » regrette la jeune femme.

Des produits toxiques pour paraître en bonne santé

En Thaïlande, le marché des produits éclaircissant est florissant, il s’élève à plusieurs millions de dollars, et a été estimé à deux milliards de dollars pour toute l’Asie en 2012. Lotions, crèmes, injections intraveineuses tout est bon pour avoir la peau claire.

En 2012 une marque de cosmétique thaïlandaise avait provoqué un tollé en produisant un spot publicitaire qui vantait les mérites d’un gel nettoyant au nom évocateur (Lactacyd White intimate) censé blanchir les parties intimes des femmes.

Même si plupart des produits blanchissants sont réglementés, d’autres, plus dangereux, continuent d’être vendus sur le marché noir. Ceux-ci contiennent du mercure et de l’hydroquinone, substances notamment utilisées dans la peinture.

« Utiliser des produits contenant du mercure peut mener à une accentuation de la pigmentation, à des anormalités du fœtus s’ils sont utilisés durant la grossesse, et à des rougeurs graves et irritantes. À fortes doses, ces produits peuvent aussi causer des dommages psychologiques » explique Lisa Bickerstaffe, porte-parole de la Fondation Britannique de la Peau.

Les femmes ne sont pas les seules à suivre cette tendance. Une étude réalisée en 2015 montre qu’en Thaïlande, 69,5% des étudiants masculins utilisent des produits blanchissants.

Malgré le danger apparent des produits blanchissants, il semblerait que le critère esthétique prime aux yeux des Thaïlandais.

Laisser un commentaire