Catégories
Société

Thaïlande : zéro de conduite !

Ce n’est pas franchement une surprise pour ceux qui ont déjà fréquenté les avenues du royaume : les routes de la merveilleuse Thaïlande ne sont pas très sures.

Une étude de l’OMS vient confirmer ce sentiment, que vous aurez probablement ressenti, rien qu’en prenant un taxi en partant de l’aéroport.

Une enquête  mondiale de l’OMS révèle que les piétons, les cyclistes et les conducteurs de deux-roues motorisés et leurs passagers représentent 46 % des tués sur les routes dans le monde. Dans les régions de l’Asie du Sud-Est et du Pacifique occidental, c’est parmi les usagers vulnérables que la proportion de décès est la plus élevée.

A l’intérieur de chaque région, la proportion de décès parmi les usagers vulnérables varie considérablement d’un pays à l’autre.

En Thaïlande la mortalité est très fortement concentrée sur les utilisateurs de deux roues, c’est à dire les motos. Ainsi, dans la Région de l’Asie du Sud-Est, les usagers vulnérables représenteraient plus de 80 % des tués en Thaïlande contre 51 % au Myanmar voisin.

Dans la plupart des pays à revenu faible ou intermédiaire, la majorité des usagers de la route sont vulnérables : ce sont des piétons, des cyclistes et des utilisateurs de deux-roues ou de trois-roues motorisés.

Les conducteurs de deux roues sont de loin les plus exposés aux accidents en Thaïlande
Les conducteurs de deux roues sont de loin les plus exposés aux accidents en Thaïlande

Ces usagers n’ont pas d’« enveloppe » qui les protège et courent donc plus de risques que ceux qui circulent dans des véhicules fermés.

Les usagers des transports publics sont également vulnérables, surtout lorsque les véhicules sont surchargés, sont dangereux ou ne sont pas réglementés

Dans de nombreux pays, les routes sont planifiées et construites pour permettre aux véhicules de circuler rapidement mais les besoins des piétons et des cyclistes ne sont pas assez pris en compte, de sorte que ceux-ci sont en danger lorsqu’ils traversent les routes ou y circulent.

L’endroit le plus dangereux en Thaïlande, reste sans doute la route : la conduite en voiture des Thaïlandais est souvent pas très zen, voire carrément agressive dans certains cas.

Selon l’Ambassade de France:

Les accidents de la circulation sont extrêmement nombreux. Leurs conséquences sont souvent dramatiques pour les conducteurs de véhicules à 2 roues. Il faut donc être extrêmement prudent si vous êtes amené à conduire ce type de véhicule, porter impérativement un casque, conduire à gauche et lentement.

La signature d’un contrat de location avec souscription d’une assurance tous risques est vivement recommandée. Il est donc conseillé de tenir compte de ce critère pour le choix du loueur, certains d’entre eux n’en proposant pas.

Les ressortissants français victimes ou responsables d’accidents de la route ont été le plus souvent obligés de verser des sommes importantes pour le véhicule endommagé, l’assurance de base ne couvrant généralement le véhicule qu’à concurrence de 15.000 THB. Par ailleurs, ces accidents, souvent mortels, engagent des sommes très importantes en matière de responsabilité civile et de compensations financières aux familles des victimes.

Le message est assez alarmiste, mais il repose sur une réalité : les accidents sont nombreux en Thaïlande (surtout pendant les périodes de fêtes) et la consommation d’alcool au volant est considérée comme une infraction banale.

En fait il est souvent préférable, et pas tellement plus cher de louer une voiture avec un chauffeur. En cas de problème, c’est lui qui devra s’arranger avec les autorités, et en plus il saura lire les instructions en Thai sur les panneaux de signalisation.

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire