Catégories
Santé Société

Thaïlande : le pays du sourire figé ?

Scalpels et autres injections rajeunissantes, voilà l’avenir du tourisme thaïlandais. C’est en tout cas la nouvelle volonté affichée par l’autorité thaïlandaise du Tourisme (TAT)

Epilation laser, lipoplastie, botox et autres injections rajeunissantes, tel pourrait être l’avenir du tourisme thaïlandais. C’est en tout cas le thème de la nouvelle campagne  lancée par l’autorité thaïlandaise du Tourisme (TAT)  pour promouvoir le tourisme médical dans le royaume.

« Thailand Extreme Makeover » : c’est donc le nom de code de la campagne promotionnelle qui a pour but de placer la Thaïlande comme un haut lieu du tourisme médical dans les années à venir.

Cela s’intègre dans la politique du gouvernement afin de promouvoir la Thaïlande comme une plaque tournante du tourisme médical en Asie.

déclare Thawatchai Aranyik président de la Tourism Autorithy of Thailand.

Un concours pour gagner une opération

Pour attirer les clients et développer le secteur,  la campagne utilise une technique pour le moins surprenante.

Un « jeu concours » est organisé avec à la clé 3 séjours de chirurgie esthétique  offert. Pour y participer, il suffit de répondre à un simple questionnaire internet et d’envoyer quelques photos. L’opération ayant surtout pour but de créer une immense base de données de clients potentiels pour de futures démarches commerciales des hôpitaux et autres cliniques. Mais nul ne doute que ce « jeu concours » attirera un nombre conséquent d’internaute.

Les femmes du monde entier sont invitées à prendre part au « Thailand Extreme Makeover »

affiche le site internet de la campagne.

L’ambition mondiale de la Thaïlande sur le sujet est par ailleurs pleinement assumée.

Et la Thaïlande a les moyens pour satisfaire à de tels objectifs. Nombres d’hôpitaux dans Bangkok proposent des standards d’hygiènes et de qualité de soin équivalents voir supérieurs aux instituts européens. Le pays peut aussi faire valoir des tarifs intéressants avec des prix jusqu’à 50% plus bas qu’en Europe sur certaines prestations.

La Thaïlande peut aussi mettre en avant son personnel médical compétent et les nombreux services disponible dans ses structures.

L’esthétique est un marché très lucratif

La popularité des interventions chirurgicales varie selon le pays avec le Brésil, les États-Unis, la Chine, le Mexique, et le Japon étant les cinq pays dominants en ce qui concerne les cinq interventions les plus pratiquées.

En Asie, le secteur a déjà généré 4,4 milliards de dollars en 2012. En 2011, on estimait à plus de 4 millions le nombre d’individus concernés par le tourisme esthétique et les projections pour 2015 font état de 20 millions de personnes touchés par le phénomène.

Le leader incontesté en Asie est la Corée du Sud qui compte 1250 chirurgiens esthétiques enregistrés à l’ISAPS (http://www.isaps.org/) contre seulement 265 en Thaïlande.

La nouvelle tendance esthétique en Corée du Sud? La chirurgie du sourire. Une opération qui pousse à l’extrême les canons de beauté en promettant un rictus éternellement figé.

La Thaïlande souhaite ainsi se payer une part de ce gâteau, et profiter de son voisin chinois dont la demande ne cesse de croître. Les Chinois ont consommé 1.050.000 procédures esthétiques en 2010, le troisième marché mondial après les Etats-Unis (3.105.246) et le Brésil (1.447.213) .

Le royaume avait déjà lancé une politique similaire (bien que moins « agressive ») au début 2009 en se rapprochant des services de santé européen afin de promouvoir son savoir-faire, mais de toute évidence elle n’était pas satisfaite du résultat.

Ainsi nouvelle stratégie pour relancer son économie durement touché par 3 mois de crise, ou bien réelle volonté de percée dans un secteur en expansion ?  Une chose est sûr un nouveau type de tourisme risque bien de se développer dans le pays.

Laisser un commentaire