La police thaïlandaise tente de retrouver un Nigérian, confirmé comme étant le premier cas de variole du singe détecté en Thaïlande, après qu’il a disparu de son hôtel dans la région de Patong à Phuket.

Le chef de la santé provinciale de Phuket, le Dr Kusak Kukiattikoon, a déclaré aujourd’hui (vendredi) que l’hôpital avait appelé l’homme de 27 ans, après avoir été informé des résultats des tests de laboratoire par l’Université Chulalongkorn lundi soir, mais il a refusé d’être traité et a éteint son téléphone portable.

Deux contacts à haut risque, qui sont des amis de l’homme infecté, sont maintenus en quarantaine pendant 21 jours, a déclaré aujourd’hui le directeur général du Département de contrôle des maladies, le Dr Opart Karnkawinpong.

Selon la police, l’homme est arrivé à Phuket le 21 octobre de l’année dernière et vivait dans un condominium du district de Kathu depuis novembre. Son visa a expiré.

Les contacts à haut risque, qui ont eu un contact physique avec une personne infectée, leurs vêtements ou leurs effets personnels, sont invités à surveiller les symptômes pendant 21 jours et à consulter immédiatement un médecin s’ils développent des éruptions cutanées ou des cloques. 

Pendant ce temps, les enquêteurs de la santé ont localisé 142 personnes qui se sont rendues dans deux boîtes de nuit également visitées par l’homme infecté et cinq d’entre elles avaient développé un mal de gorge et de la fièvre. Les résultats des tests de laboratoire sont maintenant disponibles pour sept d’entre eux et ils ont été débarrassés du virus, mais devront s’isoler pendant 21 jours.

Quels sont les symptômes de la variole du singe ?

La période d’incubation est en moyenne de 6 à 16 jours, mais peut s’éteindre entre 5 à 21 jours. La maladie se manifeste d’abord par la fièvre, des maux de tête, des douleurs musculaires, un gonflement des ganglions et de la fatigue (asthénie).

Ensuite apparaissent des éruptions cutanées, notamment sur le visage et la bouche, les génitales, les mains et les plantes des pieds. Les éruptions peuvent causer des démangeaisons. Lorsque les croûtes tombent, on considère que la personne n’est plus contagieuse. L’isolement peut donc s’arrêter.

À ce jour, il n’y a pas de traitement contre la variole du singe. La guérison de la variole de singe est atteinte après deux ou trois semaines.

A propos de cet auteur

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.