Le Parlement de Thaïlande. Photo : Wikipedia Commons

La Gazette royale a publié aujourd’hui la liste des 250 sénateurs, dont 66 généraux de l’armée, approuvée par le roi.

Parmi les sénateurs nommés par le gouvernement militaire issu du coup d’Etat de 2014, on note le général Preecha Chan-o-cha, frère cadet du Premier ministre Prayut Chan-o-cha, Sitthawat Wongsuwon, frère cadet du vice-Premier ministre et ministre de la Défense Prawit Wongsuwon, Klanarong Chantik, ancien secrétaire général du la Commission nationale anticorruption (NACC), l’ancienne vice-première ministre Chatchai Sarikulya, l’ancien membre du comité de la réforme nationale Khamnoon Sitthisaman, l’ancien directeur général du commerce extérieur Duangporn Rodphaya et l’ancien secrétaire général du Conseil de sécurité nationale Thawil Pliensri.

Parmi les autres sénateurs figuraient Pornpetch Wichitcholchai, ancien président de l’Assemblée législative nationale, l’ancien président du NACC, Panthep Klanarongran, l’expert médico-légal Khunying Porntip Rojanasunan, l’ancien vice-ministre de l’Agriculture, Luck Wajananawat, et l’ancien ministre du Tourisme et des Sports, Weerasak Kowsurat.

Mardi également, la Gazette royale a annoncé que le Conseil national pour l’ordre et la paix nommerait 50 personnes inscrites sur la liste de réserve des sénateurs comme requis par la Constitution.

En vertu de la Constitution thaïlandaise de 2016, le Sénat est composé de 250 membres nommés par le régime pour un mandat de cinq ans. Sa première tâche sera de participer à une séance conjointe avec la nouvelle chambre des représentants pour élire un nouveau Premier ministre.

Cinquante des sénateurs sont sélectionnés sur une liste restreinte de 200 candidats choisis parmi différents groupes sociaux et professions. 194 autres sénateurs sont choisis directement par le NCPO, et les six sièges restants sont réservés aux trois chefs des forces armées, au commandant suprême, au secrétaire permanent de la défense et au chef de la police nationale.

2.3/5 (4 Reviews)

Laisser un commentaire