Catégories
armée Politique

Les Etats-Unis suspendent leur aide à la Thaïlande

Les Etats-Unis ont suspendu leur aide au gouvernement militaire issu du coup d’Etat du 22 mai 2014 en Thaïlande.

Les États-Unis ont suspendu leur aide à la Thaïlande en réponse au coup militaire du 22 mai dernier, et envisagent de déplacer cette année un important exercice militaire régional (Cobra Gold) hors du royaume.


Washington a bloqué 4,7 millions de dollars d’aide en matière de sécurité à la Thaïlande, ce qui représente environ la moitié des 10,5 millions de dollars d’aide annuelle du Département d’Etat en temps normal. 

Le Représentant républicain Steve Chabot a déclaré devant le Congrès que le coup d’Etat remet en cause l’efficacité de l’aide normalement accordée à la Thaïlande – y compris les 8 millions de dollars consacrés à la formation militaire et au financement des ventes de matériel et de services de défense, accordés au cours des trois dernières années.

Cobra Gold en Australie?

Steve Chabot a exhorté les États-Unis à déplacer l’exercice annuel Gold Cobra, qui se tient chaque année en Thaïlande, et rassemble des milliers de soldats d’une demi-douzaine de pays d’Asie, dans un autre endroit, comme l’Australie.

Le chef américain de la diplomatie de l’Asie du Sud-Est, Scot Marciel s’est également inquiété de la censure des médias et de l’Internet, des détentions et intimidations de centaines de personnalités politiques, des universitaires, des journalistes, des commentateurs en ligne et des manifestants pacifiques.

thailandus
Les Etats-Unis ont suspendu leur aide au gouvernement militaire issu du coup d’Etat du 22 mai 2014.

M. Marciel a jouté que les États-Unis souhaitait maintenir des relations à long terme avec la Thaïlande, mais que cela ne pouvait pas être «business as usual» jusqu’à ce que la démocratie a été restaurée – un processus qui a duré 16 mois après le coup d’Etat de 2006.

« Nous ne croyons pas qu’une véritable réconciliation soit possible par crainte de la répression. Les problèmes et les divergences d’opinion qui alimentent les divisions profondes du pays ne peuvent être résolus par le peuple de la Thaïlande qu’à travers un processus démocratique. »

La junte, dirigée par le commandant de l’armée le général Prayuth Chan-ocha, a justifié l’intervention militaire comme nécessaire pour rétablir l’ordre et adopter des réformes avant les élections, qui pourraient être tenue dans environ 15 mois. Un gouvernement intérimaire devrait être nommé en Septembre.

M. Marciel décrit cette feuille de route comme « assez vague ».

La Thaïlande: une démocratie en péril?

Dans une longue contribution intitulée « La Thaïlande: une démocratie en péril» publié sur le site du Deparment d’Etat américain, Scot Marciel sous-secrétaire adjoint du Bureau de l’Asie orientale et du Pacifique, expose la position de l’administration américaine à l’égard du nouveau gouvernement militaire.

Commercialement, les Etats-Unis est le troisième partenaire commercial bilatéral de la Thaïlande avec plus de 37 milliards de dollars d’échanges commerciaux dans les deux sens, et son troisième investisseur avec plus de 13 milliards de dollars d’investissements directs étrangers cumulés

La Thaïlande a la deuxième plus grande économie en Asie du Sud-Est, après l’Indonésie, et  notre Chambre de commerce américaine à Bangkok représente un corps diversifié de plus de 800 entreprises qui font des affaires dans presque tous les secteurs de l’économie thaïlandaise.

Notre ambassade à Bangkok est une plaque tournante régionale pour le gouvernement des États-Unis et reste l’une de nos plus importantes missions en Asie, avec plus de 3000 employés thaïlandais et américains, représentant plus de 60 ministères et organismes. Nous bénéficions des liens étroits et plus de 5.000 volontaires du Peace Corps ont servi avec succès en Thaïlande au cours des 52 dernières années.

Donc, pour toutes ces raisons, nous nous soucions profondément de notre relation avec la Thaïlande. Pendant de nombreuses années, nous avons été heureux de voir la Thaïlande prospérer comme une démocratie, et devenir à bien des égards une réussite régionale ainsi qu’un partenaire proche sur des priorités communes telles que la lutte contre le terrorisme, le trafic des animaux, la criminalité transnationale, la sécurité énergétique et la conservation de l’environnement .

Mais l’administration américaine est également très critique sur la feuille de route de la Thaïlande vers  l’élection et le retour à la démocratie.

Le gouvernement militaire a déclaré qu’il nommerait un gouvernement intérimaire en septembre, et a établi un vague calendrier pour les élections dans environ 15 mois.

Son intention déclarée, au cours de la période du régime militaire, est de réduire les conflits dans la société, ouvrant ainsi la voie à un environnement politique plus harmonieux lorsque des civils reviendront au gouvernement. Pendant ce temps, le gouvernement militaire a commencé une campagne pour éliminer les fonctionnaires perçus comme fidèles à l’ancien gouvernement.

Des membres du conseil d’administration  de 56 entreprises publiques ont été fortement encouragés à démissionner de leurs positions en faveur de remplacements de militaires, y compris des présidents principalement nommés par l’ancien Premier ministre Yingluck Shinawatra, et l’ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra.

Nous ne voyons pas, cependant, la façon dont le coup d’État et des actions répressives produiront le compromis politique et la réconciliation dont la Thaïlande a tant besoin. Nous ne croyons pas qu’une véritable réconciliation soit possible par la peur de la répression.Comme la plupart des Thaïlandais, nous voulons une Thaïlande à la hauteur de ses idéaux démocratiques, qui renforce ses institutions démocratiques, et retourne paisiblement à la gouvernance démocratique à travers des élections.

Thai Property Group

Avatar

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire