Catégories
A la Une Politique

Thaïlande: US go Home

La NASA a abandonné un projet d’étude scientifique et climatique sur les mécanismes de la mousson en Asie du Sud-Est, ne parvenant pas à avoir accès à la base militaire de U-Tapao en Thaïlande. Un projet qui aurait pu être d’une grande utilité pour prévoir de futures inondations, selon la communauté scientifique.

La NASA a abandonné un projet d’étude scientifique et climatique sur les mécanismes de la mousson en Asie du Sud-Est, ne parvenant pas à avoir accès à la base militaire de U-Tapao en Thaïlande. Un projet qui aurait pu être d’une grande utilité pour prévoir de futures inondations, selon la communauté scientifique.

Bien que les Américains aient largement contribué à la construction de l’aéroport militaire de U-Tapao au cours de la guerre du Vietnam dans les années 70, ils ne sont pas les bienvenus pour l’utiliser pour une mission scientifique d’étude climatique en Asie du Sud-Est.

NASA
Le projet d’étude climatique de la NASA aurait pu servir pour prévoir de futures catastrophes naturelles comme les inondations qui ont touché la Thaïlande l’année dernière

Cet échec est un tantinet ironique étant donné que la Thaïlande a été sérieusement touchée par les inondations l’an dernier, et qu’elle serait sans doute parmi les premiers bénéficiaires d’une étude scientifique sur le climat de la région.

«La NASA annulé la mission SEAC4RS, qui devait commencer en Août 2012, en raison de l’absence des autorisations nécessaires par les autorités régionales dans le délai nécessaire pour appuyer le déploiement prévu de la mission et la fenêtre d’observation scientifique. »

a déclaré l’agence spatiale américaine dans un communiqué sur son site Internet.

Le projet original de la NASA selon un spécialiste de la question aurait pu être d’une grande utilité pour la prévision des catastrophes naturelles:

Nous avons l’intention d’étudier les processus qui contrôlent le climat, la météo et qualité de l’air dans l’Asie du Sud Est et l’Asie du Sud. Plus précisément, nous prévoyons d’étudier comment la circulation de la mousson affecte la convection de la basse atmosphère de la haute atmosphère et comment ceci affecte la composition atmosphérique, les nuages et le bilan hydrométrique de la région.

Les observation de ces processus seront intégrés dans des modèles informatiques de prévision du système météo de la région Asie du Sud-Est. Ces modèles permettront d’améliorer la prévision météorologique, qui pourrait à son tour d’améliorer notre capacité à prédire certains types de catastrophes naturelles, telles que les inondations.

a déclaré récemment dans une interview au Bangkok Post, Hal Maring, responsable de la planification du projet en Asie

Le sujet a fait l’objet d’une polémique entre l’actuel gouvernement et l’opposition du Parti Démocrate, rendant la tenue délais nécessaires impossibles pour la mission américaine.

« La NASA ne pourra pas mener son étude scientifique en 2012 en raison du délai de mise en oeuvre », a expliqué Walter Braunohler, porte-parole de l’ambassade, jugeant qu’il était « prématuré » de se prononcer sur le report du projet en 2013.

« Il est malheureux de perdre cette importante occasion de collaboration entre la NASA et les scientifiques thaïlandais pour récolter des données scientifiquement importantes pour nos deux pays, mais aussi pour d’autres dans la région », a-t-il ajouté.

Les critiques ont accusé le gouvernement de manquer de transparence en ce qui concerne le plan de la NASA.

L’étude de la NASA est dirigée par Brian Toon, président du Département de sciences atmosphériques et océaniques de l’Université de Colorado . Dr Toon est un vétéran des campagnes aéroportées de la NASA, y compris les vols pour étudier le trou d’ozone sur l’Antarctique et les effets atmosphériques des éruptions volcaniques.

Le Parti démocrate dans l’opposition, a accusé le gouvernement d’avoir négocié ce projet contre un visa d’entrée aux États-Unis pour Thaksin Shinawatra, ancien premier ministre et frère de Yingluck, exilé à Dubaï et condamné à deux ans de prison pour abus de pouvoir.

Les commentateurs ont aussi évoqué des pressions en provenance de la Chine, arguant que la mission pouvait servir à faire de l’espionnage dans la région. La base d’U-Tapao avait été utilisée par les États-Unis pendant la guerre du Vietnam et sert encore au ravitaillement et à la coordination des opérations humanitaires. U-Tapao a également été utilisé comme aéroport de secours pendant la fermeture de l’aéroport de Bangkok par les manifestants « Chemises jaunes » en décembre 2008.

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire