Un complot visant à assassiner Kyaw Moe Tun, l’ambassadeur de Birmanie à l’ONU, et partisan du mouvement pro démocratie a été déjoué après que la police américaine a arrêté deux hommes à Washington. 

Des documents produits devant un tribunal fédéral américain du New Jersey, indiquent que Phyo Hein Htut, 28 ans, et Ye Hein Zaw, 20 ans, ont été arrêtés pour avoir comploté aux États-Unis en vue d’un attentat contre Kyaw Moe Tun, l’ambassadeur de Birmanie à l’ONU.

Dans un premier temps ils avaient prévu d’ altérer les pneus de la voiture de l’ambassadeur pour provoquer un accident, suivi d’une action plus violente si nécessaire.

Un marchand d’armes thaïlandais impliqué dans les préparatifs d’attentat

Selon le FBI  Ye Hein Zaw a d’abord contacté un trafiquant d’armes présumé vivant en Thaïlande ayant des liens avec l’armée birmane et 2 000 USD lui ont été transférés comme acompte, suivi de 2 000 USD de plus, avec un paiement final de 1 000 USD supplémentaires lorsque de la mission serait terminée. 

Phyo Hein Htut et Ye Hein Zaw risquent jusqu’à 5 ans de prison s’ils sont reconnus coupables et, alors que Htut a comparu devant le tribunal vendredi et a été placé en détention, la date de la première comparution de Zaw n’a pas encore été fixée.

Bien que peu de choses soient sûres à ce stade, plusieurs organes de presse, locaux et internationaux, ont confirmé dans une interview avec l’ambassadeur que l’attentat présumé contre sa vie avait été révélé par l’un des auteurs potentiels.

L’ambassadeur a déclaré que, depuis qu’il s’était prononcé contre l’armée birmane, en exigeant que l’Assemblée générale des Nations Unies, fin février, prenne « les mesures les plus énergiques possibles », il avait rencontré plusieurs volontaires de la communauté birmane vivant à New York pour lui donner des conseils sur les questions de sécurité. .

Le média local Myanmar Now rapporte que les deux hommes étaient également censés identifier des sources de financement du gouvernement d’unité nationale constitué pour s’opposer à la junte putschiste.

Myanmar Now a également signalé que le marchand d’armes travaillait sous l’ancien ministre du Cabinet présidentiel, sous l’administration du président Thein Sein, et que les familles de Ye Hein Zaw et de Phyo Hein Htut ont des antécédents militaires.

Il rapporte également que le marchand d’armes présumé en Thaïlande avait ordonné l’embauche de voyous pour harceler et nuire à l’ambassadeur Kyaw Moe Tun et, selon Phyo Hein Htut, le marchand d’armes serait lié à Chaiseri Metal and Rubber Co., Ltd., un fabricant d’armes situé en Thaïlande.

Samedi, les États-Unis ont condamné l’échec du complot visant à nuire à Kyaw Moe Tun à New York, affirmant que la menace « correspond à un schéma inquiétant de dirigeants autoritaires et de leurs partisans qui s’étendent à travers le monde… pour persécuter et réprimer les journalistes, les militants et autres qui osent parler ou s’opposer à eux », a déclaré l’ambassadrice des États-Unis auprès des Nations Unies, Linda Thomas-Greenfield.

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.