Catégories
Médias

Thailande : la série noire continue pour les journalistes

Avec ce nouveau meurtre, le bilan s’alourdit en Thailande :c’est le quatrième journalisme assassiné depuis le début de l’année dans le royaume, autrefois considéré comme un modèle dans la région pour la liberté de la presse. Ce meurtre intervient alors que la Thailande connait une nouvelle période de tensions avec les récentes manifestations, et qui plus est dans une province proche de Bangkok. Le modus operandi des tueurs est, selon les premières constatations, celui de tueurs à gages.

L’organisation Reporters sans frontières a publié un communiqué dans lequel elle se dit « révoltée par l’assassinat, le 5 octobre 2008, de Wallop Bounsampop, rédacteur en chef de Den Siam, journal de la province de Chonburi (au sud de Bangkok). Les motifs de l’homicide ne sont pas encore connus, mais certains de ses articles sur la vie politique locale lui ont valu des ennemis parmi les personnalités qu’il mettait en cause. Il est le quatrième journaliste assassiné en Thaïlande depuis le début de l’année 2008. »

« On assiste à une vague d’assassinats de journalistes sans précédent en Thaïlande. Nous demandons à la police et à la justice de se donner les moyens d’y mettre fin. Si aucune avancée réelle n’a lieu dans ces quatre affaires, il est à craindre que les tueurs de journalistes continueront de frapper, alors que le pays est toujours en proie à une crise politique », a affirmé Reporters sans frontières.

Le 5 octobre 2008, Wallop Bounsampop, âgé de 52 ans, aidait sa femme dans un restaurant de son village, quand deux hommes circulant à moto ont tiré cinq coup de feu dans sa direction. Deux balles l’ont atteint à la tête. Il est mort sur le coup.

Cet assassinat pourrait être lié à l’activité professionnelle de Wallop Bounsampop, dans la mesure où ses articles sur la politique locale ont soulevé des polémiques. Egalement membre actif du conseil de son district, le journaliste mettait en cause certains de ses opposants dans des articles évoquant les élections locales prévues en novembre.
Dans le cas de Jaruek Rangcharoen, journaliste de Matichon, assassiné le 27 septembre 2008 dans la province de Suphanburi (Centre), le gouverneur provincial, Somsak Phusrisak, a affirmé que la police était sur le point d’arrêter le principal suspect en s’appuyant sur un portrait robot élaboré avec l’aide de témoins.

Source:
Vincent Brossel
Asia – Pacific Desk
Reporters Sans Frontières
[email protected]
www.rsf.org

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire