Catégories
Immobilier

Ralentissement de l’immobilier à Phuket

Thai Property Group

Le quatrième trimestre de 2008 a marqué un tournant pour le marché immobilier sur l’île de Phuket, en termes de prix  et de volume des ventes le ralentissement est sensible. L’élan de ces cinq dernières années s’est arrêté à la suite de la récession mondiale, selon CB Richard Ellis (Thaïlande). La crise financière mondiale a entraîné une baisse significative des transactions et des lancements de projets, tandis que les annulations de projets ont considérablement augmenté depuis le début de l’année.

« A de nombreux égards, le marché immobilier de Phuket est un marché étranger situé sur une île thaïlandaise. L’essentiel des visiteurs, des clients, des hôtels, et des investisseurs sont étrangers. »

selon David Simister, président de CB Richard Ellis (Thaïlande).

Bien que le ralentissement du marché à Phuket ait été exacerbé par  la fermeture des aéroports  en décembre 2008, lorsque le nombre des réservations et des acheteurs à Phuket ont fortement baissé, l’agent immobilier CB Richard Ellis ne prévoit pas une baisse brutale des prix comme en Espagne ou en Floride. Selon lui, il existe des fondamentaux à qui différencient Phuket des autres marchés mondiaux de l’immobilier de loisir.

Parmi ces différences fondamentales, le fait que la plupart des projets achevés à Phuket ont vendu la quasi-totalité de leurs unités, et que l’offre reste limitée.  Le dernier numéro de Phuket Property Report (CBRE), une analyse trimestrielle du secteur immobilier à Phuket montre que, sur un total de près de 3000  villas dans des projets achevés, 89% ont été vendues. Les chiffres des unités en copropriété (condominium) sont semblables, avec un taux de placement de 92%, pour un peu plus de 2000 unités dans les projets achevés.

Pour l’année à venir l’offre sera réduite par les retards et les annulations de chantiers, ce qui devrait s’avérer positif pour l’île dans le long terme, toujours selon l’agence CBRE.

Le directeur des recherches de CBRE Nabeel Hussein a déclaré

«Nous avons identifié plus d’une dizaine de projets avec plus de 450 unités qui ont été bloqués, ou ont été retardés au cours du Q4 2008. Il apparaît également que près d’un quart des chambres d’hôtel haut de gamme en cours de développement sont maintenant mise en attente».

Sur le long terme, le pronostic de CBRE reste haussier sur le marché des villas de Phuket, car

« Nous pensons que les acheteurs de luxe, et de propriétés haut de gamme ont tendance à faire des choix fondés sur le mode de vie, et pas principalement sur les prix ».

Résolument optimiste sur le « long terme », CBRE ne fixe cependant aucun délai précis pour une reprise de la demande sur l’île la plus célèbre de Thaïlande, et pour la remise en chantier des projets mis en attente. Il reconnait aussi qu’ il est peu probable que la demande pour les produits haut de gamme récupère avant que l’économie mondiale ne montre des signes tangibles d »amélioration.

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire