À partir du mois de septembre 2022, les étrangers pourront acheter jusqu’à 0,16 hectare de terres (1600m2) en Thaïlande à des fins résidentielles s’ils répondent à certaines exigences, a déclaré le porte-parole du gouvernement, Thanakorn Wangboonkongchana, aujourd’hui (vendredi).

Les exigences de base comprennent un investissement minimum de 40 millions de bahts (environ 1,1 million d’euros) pendant au moins trois ans dans des entreprises du royaume ou dans un fonds d’infrastructure conformément à la loi B.E. 2550 (2007) sur la fiducie pour les transactions sur le marché des capitaux.

Jusqu’à présent les étrangers ne pouvaient investir dans l’immobilier en Thaïlande que dans des appartements en copropriété (condominiums). En outre, l’achat d’un terrain par un étranger devra être destiné à un usage résidentiel.

En ce qui concerne les frais de transaction pour un terrain ou un condominium d’une valeur ne dépassant pas trois millions de bahts, qui ont été réduits de 2% à 0,01% depuis le 18 janvier, Thanakorn a expliqué que cette réduction ne s’applique qu’aux citoyens thaïlandais.

L’autorisation donnée aux étrangers de détenir des terrains, jusqu’alors impossible, en Thaïlande est destinée à attirer les retraités, les riches, les étrangers qui veulent travailler de Thaïlande et les spécialistes qui veulent travailler dans le pays, a-t-il ajouté.

Thanakorn a déclaré que le Département des terres est en train de rédiger des directives et des règlements relatifs à la propriété foncière par des étrangers, qui devraient être prêts avant septembre.

Il a également déclaré que le gouvernement espérait que cette mesure augmenterait le nombre d’étrangers possédant des résidences en Thaïlande à environ un million, ce qui augmentera les investissements étrangers d’environ 800 milliards de bahts et les recettes fiscales foncières d’environ 270 milliards de bahts.

Rédaction Bangkok

Rédaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est située à Bangkok et est constituée de journalistes pigistes et de stagiaires