Catégories
Expatriation

Les Français expatriés ont le travail et l’Asie en tête

Qui sont les français de l’étranger ? Où partent-ils et pour quelles raisons ? A l’heure où les expatriés de l’hexagone sont de plus en plus nombreux, une récente étude du site MyExpat.fr montre que plus de la moitié d’entre eux sont jeunes, plutôt aisés et attirés en très grande partie par l’Asie

Qui sont les français de l’étranger ? Où partent-ils et pour quelles raisons ? A l’heure où les expatriés de l’hexagone sont de plus en plus nombreux, une récente étude du site MyExpat.fr montre que plus de la moitié d’entre eux sont jeunes, plutôt aisés et attirés en très grande partie par l’Asie, puisque le continent arrive en 2ème position quant aux destinations préférées.

Ils sont autant d’hommes que de femmes à partir, chaque année, travailler à l’étranger.

D’abord employés par des entreprises locales pour la plupart d’entre eux, seuls 1/5 sont rattachés à une entreprise française.

Les couples mariés sont les plus nombreux à sauter le pas : ils représentent plus de la moitié des expatriés. 43% vivent avec leurs enfants.

Seulement 5% des français partent pour des raisons fiscales

Le travail est la raison principale de l’expatriation des français à l’étranger pour 43% d’entre eux. Suivent ensuite le goût pour la découverte de nouvelles cultures (31%), et le désir de changer de vie (29%). Seul 5% des expatriés s’exile pour des raisons fiscales.

Question travail et contrairement aux idées reçues, les expatriés sont avant tout employés par des entreprises locales. Seul 18% d’entre eux sont rattachés à une entreprise française.

Le travail est la raison principale de l’expatriation des français à l’étranger pour 43% d’entre eux.

La première cause de départ est donc essentiellement professionnelle. Mutations ou autres choix de carrières poussent bien souvent les Français à partir à l’étranger. Mais ce n’est pas la seule raison : bon nombre d’entre eux souhaitent également changer de vie, de leur propre gré.

Passionnés de voyages ou de cultures étrangères, ils partent donc à la recherche de nouveaux paysages. L’évasion fiscale est la dernière de leurs motivations.

Près d’un tiers des expatriés ne sont pas assurés

Partir au soleil, oui, mais cela a un prix ! Santé, fiscalité, divorce ou encore retraites sont les principaux problèmes rencontrés lorsque l’on s’installe à l’étranger. Plus d’un tiers des expatriés français ne sont pas assurés, ni pour eux, ni pour leur famille.

Un peu moins de la moitié trouvent leur fiscalité plutôt compliquée à gérer et près d’1/5 se sont vus contraints de rentrer au pays pour gérer leur divorce. Quant à la retraite, 33% avouent ne pas se sentir prêt à l’organiser seuls.

L’immobilier : le projet d’investissement prioritaire des expatriés

L’immobilier apparaît comme le projet d’investissement prioritaire des expatriés pour 2013 et 2014. Et c’est en France qu’ils souhaitent acheter pour 55% d’entre eux. Leur budget moyen ?

Plus de 150 000 euros pour 56% d’entre eux. L’immobilier reste une question primordiale pour les Français de l’étranger, que cela soit dans une optique d’investissement ou pour gérer leur patrimoine à distance. Ils sont en effet 21% des expatriés à conserver une résidence principale en France et 15% à posséder un investissement locatif.

Du côté de la Thaïlande…

Aujourd’hui, l’Asie est le 2ème continent à vivement intéresser les Français qui veulent s’expatrier, après l’Europe. Placée devant l’Amérique du nord, 27% la choisissent comme terre promise.

Concernant la Thaïlande, ont estime que près de 20 000 Français s’y sont déjà installés, même si le chiffre officiel des inscrits au consulat est plus proche des 10.000. Venus travailler ou simplement étudier, à l’heure où la crise sévit de plus en plus en France, ici, ils croient en l’avenir, et la croissance, en l’économie, bien à l’abri des plans d’austérité et des augmentations des taxes.

86% des expatriés rentrent tout de même en France une fois par an. La famille et les amis sont les principales raisons de leurs retours.

Avatar

Par Virginie Sainsily

Journaliste stagiaire

Laisser un commentaire