La semaine dernière, le marché boursier thaïlandais a connu une baisse, la confiance des investisseurs étant ébranlée par l’incertitude politique continue, avec deux procès importants qui risquent de se prolonger jusqu’en juillet ou plus tard.

Les ventes massives de plusieurs actions ont également entraîné des ventes forcées et des ventes de panique, les investisseurs cherchant à réduire leurs pertes, même si les fondamentaux sont restés inchangés, contrairement aux cours planchers des actions.

Les investisseurs s’interrogent sur la véritable cause du déclin du marché : est-ce la permissivité des autorités envers les ventes à découvert, les conditions économiques et politiques générales, ou une combinaison des deux ?

Le sentiment boursier cette semaine devrait cependant s’améliorer par rapport au mois précédent, et l’indice SET pourrait rebondir dans une fourchette de 1 300 à 1 340 points, ou se retourner latéralement à la hausse.

Pour commencer, la pression exercée par certains facteurs intérieurs pourrait s’atténuer. La Cour constitutionnelle a donné le feu vert aux élections sénatoriales, tandis que l’ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra a été libéré sous caution dans son affaire de lèse-majesté, qui prendra des mois, voire des années, à passer par le système judiciaire.

Cela laisse deux affaires clés non résolues : la Cour consitutionnelle tiendra sa prochaine audience dans l’affaire de dissolution du parti Move Forward le 3 juillet et l’affaire d’éthique du Premier ministre Srettha Thavisin le 10 juillet.

Un autre facteur de soutien est la tentative des régulateurs de restaurer la confiance du marché en introduisant de nouvelles réglementations commerciales. Notamment, une règle qui entrera en vigueur le 1er juillet devrait freiner les ventes à découvert anormales.

Dans le même temps, les facteurs globaux devraient continuer à soutenir les actifs à risque mondiaux au début du troisième trimestre. Il s’agit notamment d’un ralentissement constant de l’inflation, qui pourrait ouvrir la voie à la Réserve fédérale américaine pour commencer à réduire les taux d’intérêt d’ici septembre. Nous prévoyons toujours trois baisses cette année, faisant passer le taux directeur de 5,5 % à 4,75 %.

2 comments
  1. Je crois que le gouvernement se tire une épine dans le pied en voulant imposer les investisseurs étrangers. Ceux ci ayant déjà payé de forts impôts dans leur pays d’origine n’ont pas intérêt à investir en Thaïlande pour payer de nouveaux impôts alors qu’ils contribuent à la richesse du pays.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.