Catégories
Livres

Asie du Sud-Est, les événements majeurs de l’année

Comme chaque année l’Irasec publie un recueil d’articles consacrés au Sud-Est asiatique, qui se présente comme une sorte de récapitulatif des événements de l’année dans chacun des dix pays qui composent l’Asean (plus Timor Leste)

Comme chaque année l’Irasec publie un recueil d’articles consacrés au Sud-Est asiatique, qui se présente comme une sorte de récapitulatif des événements de l’année dans chacun des dix pays qui composent l’Asean (plus Timor Leste). 

L’édition 2011 est accompagnée d’articles plus approfondis autour des thèmes que sont la Jemaah Islamiyah, ou le rôle du Yuan. Une partie débat est consacrée aux relations entre la Chine et l’Asie du Sud-Est

L’Asie du Sud-Est a plutôt bien résisté à la crise économique et financière internationale. La croissance est répartie à un rythme élevé. Des signes de crise à d’autres niveaux font néanmoins leur apparition ou exacerbent d’anciennes tensions.

Les problèmes de gouvernance, de gestion des ressources naturelles, la faiblesse des systèmes éducatifs et des marchés intérieurs, l’absence de réformes et l’instabilité politique de certains pays pourraient compromettre à terme le développement de la région. L’Asie du Sud-Est hésite encore sur la voie à prendre, au risque de faire jouer les réflexes nationalistes et les tentatives de repli sur soi.

constatent Arnaud Leveau et Benoît de Tréglodé dans la préface de l’ouvrage.

L’edition 2011 comporte, comme en 2010, un article consacré à la Thailande rédigé par Arnaud Dubus.

Thaïlande. Allegro molto (extraits)

irasec 2011
L’Asie du Sud-Est 2011 : Les événements majeurs de l’année Arnaud Leveau et Benoît de Tréglodé Les Indes savantes, Paris, 2011, 409 pages

Le conflit qui enserre la Thaïlande oppose en partie les pauvres aux riches. Mais il convient de nuancer. Les pauvres des zones rurales sont le plus souvent sous la coupe des « patrons » de province, hommes d’affaires locaux enrichis par les combines et devenus, ensuite, politiciens ; c’est là la source directe de leur exploitation. Ce clivage n’est pas nouveau.

En revanche, une autre opposition est apparue plus récemment : celle qui divise deux classes sociales qui ne sont séparées que par une vingtaine ou une trentaine d’années d’écart dans leur développement : d’un côté, les paysans de province en voie d’embourgeoisement, pour lesquels la part non agricole des revenus dépasse désormais la part agricole, dont les enfants ont terminé leur éducation secondaire et même passé quelques années à l’université, de l’autre, les classes moyennes et les classes moyennes supérieures de Bangkok, assises sur leurs privilèges, affolées par un possible déferlement des « hordes rurales » sur la capitale. (…)

L’Asie du Sud-Est a plutôt bien résisté à la crise économique et financière internationale. La croissance est répartie à un rythme élevé

La situation semble plutôt impré­visible. Il est toutefois possible d’avancer quelques éléments prospectifs. Le mouvement des Chemises rouges ne s’est pas remis du coup de massue qu’il a reçu le 19 mai et de la répression qui s’est exercée à son encontre depuis, mais il est clair qu’il commençait déjà, fin 2010, à relever la tête, comme l’a montré le succès des « dimanches rouges » de Sombat Boongam-anong.

La publication imminente des rapports d’organisations internationales de défense des droits de l’Homme, notamment celui de Human Rights Watch, risque aussi de redonner un certain allant au mouvement de contestation tout en embarrassant encore le gouvernement, obligé de rendre des comptes à chaque fois qu’il participe à une manifestation internationale.

Le travail de la commission Vérité et réconciliation, désignée par le gouvernement, mais dirigée par un ancien procureur général indépendant et respecté, Kanit na Nakhon, et la publication du rapport de la sous-commission Recherche de la vérité, dirigée par Somchai Homlaor, un avocat spécialisé dans les droits de l’Homme, seront aussi des étapes importantes pour faire la lumière sur les événements d’avril-mai 2010.

Arnaud Dubus (extrait de L’Asie du Sud-Est 2011 : Les événements majeurs de l’année)

Sommaire

Avant propos, par Arnaud Leveau et Benoît de Tréglodé

Première partie

Les dossiers de l’année

  • Le bilan de la Jemaah Islamiyah, par Philippe Migaux
  • Évolution du rôle du yuan – Quelles perspectives pour l’Asie orientale ?, par Catherine Figuière et Laëtitia Guilhot
  • L’essor du tigre – Les ambitions sud-coréennes en Asie du Sud-Est, par Arnaud Leveau

Deuxième partie

Débat

La Chine et l’Asie du Sud-Est : une relation comme une autre ? Débat entre Kavi Chongkittavorn, Surat Horachaikul et Sophie Boisseau du Rocher

Troisième partie

La région

  • Birmanie, par Abel Tournier
  • Brunei, par Sven Xavier Sandner
  • Cambodge, par Alain Candille et Jérémy Jammes
  • Indonésie, par Rémy Madinier
  • Laos, par Danielle Tan
  • Malaisie, par Sophie Lemière
  • Philippines, par Solomon Kane
  • Singapour, par Charles M. Paret
  • Thaïlande, par Arnaud Dubus
  • Timor Leste, par Christine Cabasset-Semedo
  • Viêt Nam, par Christophe Gironde et Benoît de Tréglodé

Quatrième partie

Les Annexes

  • Chronologie de l’année 2010
  • Centres, fondations et associations de recherche francophones sur l’Asie du Sud-Est
  • Formations relatives à l’Asie du Sud-Est 2010-2011
  • Principales parutions 2010 – français et anglais
  • Revues et presse francophone
  • Bibliothèques et centres de ressources
  • Sites institutionnels
  • Sites communautaires

L’Asie du Sud-Est 2011 : Les événements majeurs de l’année Arnaud Leveau et Benoît de Tréglodé Les Indes savantes, Paris, 2011, 409 pages

www.irasec.com

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire