Catégories
Livres

Trois autres Thaïlande: va, vis et deviens

BIEN QUE LES THAÏLANDAIS soient assez tolérants à l’égard des touristes, la plupart des expatriés qui vivent à Phuket ne peuvent les souffrir. Les millions d’étrangers qui viennent en vacances sur l’île sont réputés pour être vulgaires, grossiers et impolis, également enclins à l’ivrognerie, au vol et comble de la pingrerie, ils marchandent à peu près tout et n’importe quoi.

Bien que les Thaïlandais soient assez tolérants à l’égard des touristes, la plupart des expatriés qui vivent à Phuket ne peuvent les souffrir. Les millions d’étrangers qui viennent en vacances sur l’île sont réputés pour être vulgaires, grossiers et impolis, également enclins à l’ivrognerie, au vol et comble de la pingrerie, ils marchandent à peu près tout et n’importe quoi.

Nous, qui vivons ici toute l’année, devons subir les conséquences de cette mauvaise réputation chaque fois que nous allons au marché, prenons un bus ou participons à un dîner.
Voici un exemple de la raison pour laquelle les expatriés ne parlent pas aux vacanciers et pourquoi les Thaïlandais considèrent le tourisme de masse comme le plus grand cirque ambulant du monde animé par des clowns qui jettent leur argent aux spectateurs.

Trois autres Thaïlande couv

Un matin, il y a bien longtemps de cela, un touriste se réveilla. Ce jour-là, ses vacances de trois mois à Phuket arrivaient à leur terme. Il avait passé pratiquement tout son temps dans les bars de Patong et avait loué une moto sur laquelle il avait trimbalé une copine, une fille de bar désabusée. Pour son dernier jour sur l’île, il choisit de faire une balade et de laisser sa copine dormir à poings fermés.

Il rejoignit la route nationale, se dirigea vers le nord, puis emprunta l’ancien chemin qui longeait la côte et qui en ce temps-là n’était accessible qu’en moto tout-terrain, s’arrêtant à intervalle régulier pour admirer la mer et réfléchir.

Il fit une halte à la plage de Nai Yang pour se rafraîchir un peu. Tandis qu’il faisait la planche dans les eaux calmes de cette anse cernée de collines envahies par la jungle, sous un ciel améthyste, il se dit que puisqu’il aimait tellement Phuket, il reviendrait s’y installer. Il contempla l’idée d’ouvrir un bar et de passer ses journées dans un hamac, une noix de coco ouverte avec une paille plongeant dedans à portée de main, pendant que sa copine lui masserait les pieds. Cette décision le rendit euphorique et c’est le cœur en fête qu’il rejoignit la route nationale en direction du sud, avec juste assez de carburant dans le réservoir pour rentrer…

TROIS AUTRES THAÏLANDE

Nouvelles de Thaïlande
Traduit de l’anglais (États-Unis) par David Magliocco

En vente sur Livres de Thailande

Laisser un commentaire