Catégories
Bouddhisme Culture

En Thaïlande «mourir» le jour de l’an porte bonheur

Dans le temple de Takien dans la banlieue de Bangkok, a lieu chaque année le jour de l’an un rituel un peu particulier

Alors que le reste du monde fêtait la nouvelle année avec des feux d’artifice, des centaines de Thaïlandais ont préféré commencer 2019 allongés dans un cercueil….

Dans le temple de Takien dans la banlieue de Bangkok, a lieu chaque année le jour de l’an une cérémonie un peu particulière: des fidèles sont allongés dans des cercueils pour participer à un simulacre de rituels funéraires bouddhistes traditionnels.

Les fidèles pensent que cette cérémonie qui symbolise la mort et la renaissance, les aide à se débarrasser de la malchance et à renaître pour un nouveau départ dans la nouvelle année.

Les participants tiennent des fleurs et de l’encens dans leurs mains, tandis que les moines les recouvrent de draps roses et chantent des prières pour les morts.

Le temple Takien accueille chaque année des centaines de fidèles pour prendre part à ce rituel funéraire un peu étrange , mais censé porter chance pour la nouvelle année.

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.