Catégories
Bouddhisme

Visakha Bucha, le jour sacré des bouddhistes

Visakha Bucha commémore la naissance, l’illumination et la mort du Bouddha Gautuma : une fête très importante en Thaïlande, pays à 90% bouddhiste.

Visakha Bucha commémore la naissance, l’illumination et la mort du Bouddha Gautuma : une fête très importante en Thaïlande, pays à 90% bouddhiste. Aujourd’hui toutes les administrations, banques, écoles, ambassades sont d’ailleurs fermées en ce jour férié.

 

Appelée Visakha Bucha, l’anniversaire de Bouddha (Bouddha’s Birthday en Anglais) ou Vesak Day, qui signifie “le culte du bouddha”, cette journée tombe le jour de pleine lune du sixième mois lunaire. Cette année, la célébration tombe le 13 mai 2014.

C’est ainsi que chaque année, les bouddhistes du monde entier se réunissent autour de cet événement, afin d’effectuer le culte de la sagesse, la pureté et la compassion de Bouddha.

Une des fêtes les plus importantes pour les bouddhistes

Ce jour-là et la semaine qui précède, les bouddhistes mettent des drapeaux jaunes à l’extérieur de leurs maisons, vont au temple écouter les sermons sur l’enseignement du Bouddha et rendent hommage aux Trois Joyaux du Bouddhisme: Bouddha, le Dhamma (la vérité) et le Sangha (la communauté des disciples). 

Lors de cette journée, les bouddhistes donnent l’aumône aux moines le matin, et se préparent pour les cérémonies de la lumière la nuit.

Pendant ce temps là, les reliques de Bouddha sont sorties de leurs tombeaux pour un bain spécial et une vénération publique. Les fidèles, quant à eux, se rassemblent dans les divers temples de la ville pour faire des offrandes et les moines chantent des hymnes sacrés.

Une fois la nuit tombée a lieu une processions à la bougie, appelée “Wien Thien”. Elle a lieu dans presque tous les temples de Thaïlande et consiste à effectuer trois fois le tour du temple dans le sens des aiguilles d’une montre en tenant des bâtons d’encens, des fleurs et une bougie, déposés ensuite sur un autel.

La famille royale assiste généralement les cérémonies dans les provinces du pays tandis que les croyants offrent de la nourriture aux moines. Des lanternes en papier et en bois sont lâchées dans le ciel, et des oiseaux en cage sont libérés, symbole de la liberté offerte à ceux qui en auraient été privés, mais aussi de façon à se libérer de ses pêchés passés.

Pendant Visakha Bucha, les bouddhistes devront respecter certains préceptes de la religion : ne pas manger quoi que ce soit après la mi-journée, ne pas porter de vêtements aux couleurs vives, de bijoux ou de parfum, et ne pas utiliser une chaise ou un lit moelleux.

Par Pauline Bouveau

Étudiante en Master 1
Nouvelles Pratiques Journalistiques
Université Lumière Lyon 2