La violence islamiste a fait de nouvelles victimes dans le sud de la Thaïlande, où plusieurs attentats à la bombe ont simultanément ciblé mercredi à l’aube des bars karaokés dans la province de Narathiwat

Cinq attentats à la bombe ont simultanément ciblé mercredi à l’aube des bars karaokés dans la province de Narathiwat (sud de la Thaïlande) en proie à des violences inter-communautaires, blessant cinq personnes, a rapporté le quotidien de langue anglaise The Nation.

Dans la province méridionale de Yala, des insurgés ont pris en embuscade mardi vers 18H00 locales (11H00 GMT) des policiers se dirigeant vers un village du district de Bannang Sata. Après de courts échanges de tirs, trois insurgés ont été tués et leurs corps retrouvés dans les forêts proches du village.

La reprise des violences liées à la rébellion provoque des troubles dans les trois provinces du sud de la Thaïlande, Narathiwat, Yala et Pattani, depuis presque quatre ans, et a fait environ 2.500 morts.

Cette nouvelle vague d’attentats fait suite à une importante opération policière conduite la veille quand environ 100 policiers et soldats ont attaqué un village situé dans la province frontalière de Narathiwat, dans le sud de la Thaïlande, et arrêté 14 insurgés présumés.

0/5 (0 Reviews)

Laisser un commentaire