Vive émotion en Thaïlande après qu’un ancien policier a tué 36 personnes dont 24 enfants dans une école maternelle du district de Na Klang située dans le nord-est du pays.

Armé d’un pistolet 9 mm et d’un couteau, l’ex sergent de police Lanya Khamrab a ouvert le feu sur les enfants qui dormait dans une petite école située la province de Nong Bua Lam Phu, dans le nord-est du de la Thaïlande, vers 12h30 jeudi, déclenchant une tuerie de plusieurs heures.

Après avoir assassiné des enfants endormis et leurs enseignants il est rentré chez lui, et a tué sa femme et son enfant avant de se suicider.

Parmi les morts on compte une institutrice enceinte de huit mois, mais un des enfants a survécu parce qu’il dormait caché près d’une couverture.

Sept personnes blessées sont toujours soignées dans des hôpitaux de la région, cinq d’entre elles seraient dans un état critique.

Policier toxicomane

Le chef de la police nationale, Damrongsak Kittiprapat, a confirmé aux journalistes que le tueur était un ancien sergent de police, suspendu en janvier et limogé en juin pour consommation de drogue.

Il devait comparaître devant le tribunal le lendemain après avoir été expulsé des forces de police pour consommation de méthamphétamine.

Deuil et drapeaux en berne

Les drapeaux sur les bâtiments gouvernementaux ont été mis en berne vendredi dans un geste de deuil alors que la Thaïlande est confrontée à l’un des jours les plus meurtriers de son histoire récente.

Le Roi et la Reine ont prévu de rendre visite aux victimes du massacre qui s’est déroulé hier jeudi vendredi soir, a déclaré le porte-parole du gouvernement, Anucha Burapachaisri.

Rédaction Bangkok

Rédaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est située à Bangkok et est constituée de journalistes pigistes et de stagiaires