La Thaïlande a signalé un premier cas de Monkeypox, chez un passager en provenance d’Europe qui a fait escale dans un aéroport international de Bangkok pendant environ deux heures avant de transiter par un vol vers l’Australie, où il a ensuite développé des symptômes, selon le Département de contrôle des maladies.

12 membres d’équipage et passagers du même vol, qui étaient en contact étroit avec le voyageur infecté, sont désormais mis en quarantaine en Thaïlande depuis sept jours, ajoutant qu’aucun d’entre eux n’a montré de symptômes associés au monkeypox

Ils seront isolés pendant 21 jours pour s’assurer qu’ils sont en sécurité, selon le chef du Bureau d’épidémiologie, le Dr Chakkarat Pittayawonganon.

Des tests effectués sur cinq touristes à Phuket, dont trois frères irlandais, initialement supposés être infectés par la variole du singe après avoir développé des cloques, ont montré qu’ils étaient en fait infectés par l’herpès, a déclaré le Dr Chakkarat, et non par la variole du singe.

Le Dr Chakkarat a déclaré que les cas suspects seront soumis à des tests, à des vérifications, à une enquête sur la maladie, à un traitement et à une mise en quarantaine jusqu’à ce qu’il soit prouvé qu’ils sont débarrassés de la maladie.

Les personnes infectées recevront un traitement et seront isolées pendant 21 jours après le diagnostic.

A propos de cet auteur

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.