Catégories
Culture

C’est à qui ? Comment marquer la possession en thaï ?

Pour marquer la possession en thaï on utilise le terme « ของ Khong » après l’objet ou le nom commun, suivi d’un pronom personnel (Phom, Chan, Khun, Khao, etc.), ou le nom de la personne.

La langue thaïe ne possède pas d’adjectifs possessifs comme on l’entend en français (son, ma, tes, votre, etc.).

Pour marquer la possession, on utilise alors le terme « ของ Khong » après l’objet ou le nom commun, suivi d’un pronom personnel (Phom, Chan, Khun, Khao, etc.), ou le nom de la personne.

Par exemple, pour dire « le chien de Tangmoo », on dira หมาของแตงโม Maa Khong Tangmoo. Soit littéralement : Chien + Khong + Prénom

Les trois chiens de Tangmoo

Pour dire « les trois chiens de Tangmoo », avec les classificateurs, cela donne : หมาสามตัวของแตงโม  Maa Kong Tangmoo Sam Tua. Littéralement : Chien + Trois + classificateur pour les animaux + Kong + Prénom.

Sa Maison = บ้านของเขา Baan Khong Khao   Soit littéralement : Maison + Khong + il/elle

C’est à qui ?

Pour demander à qui est une chose, on utilisera “qui” en thai (Krai = ใคร) avec le préfixe Khong. “Ca c’est à qui ? = Nii Khong Krai”. Ne pas oublier le classificateur si on désigne un  objet précis.

“Ce sac est à qui ? = “Krapao (sac = กระเป๋า) bai (classificateur = ใบ) ni (ce = นี) Khong Krai”.

Bai = classificateur pour les sacs, et beaucoup d’autres choses…

Les Thaïlandais aiment raccourcir le plus possible les phrases. Ainsi, ils omettent souvent le terme « Khong » et ne gardent que le pronom personnel ou le prénom lorsque cela fait sens.

Suivant cette logique, on peut simplement utiliser « บ้านเขา Baan Khao » pour dire « sa maison ». Litérallement : Maison + Il/elle

Ainsi, sachant que « จักรยาน Jakrayan » veut dire « vélo », et « je » se dit « ผม Phom » si vous êtes un homme et « ฉัน Chan » si vous êtes une femme, comment peut-on traduire « mon vélo » en thaï ?