Catégories
Bangkok

Nouvelle journée de mobilisation à Bangkok le 5 avril

Une semaine après la grande manifestation du PDRC, c’est au tour de l’UDD de se rassembler à Bangkok le week-end du 05 avril pour soutenir le gouvernement de Yingluck Shinawatra.

Une semaine après la grande manifestation du PDRC, c’est au tour de l’UDD  de se rassembler à Bangkok le week-end du 05 avril pour soutenir le gouvernement de Yingluck Shinawatra.

Pour éviter toutes confrontation entre manifestants pro et anti-gouvernementaux, un important dispositif de sécurité sera mis en place dès samedi avec la mobilisation de 58 compagnies de l’armée thaïlandaise.

Une démonstration de force des chemises rouges (UDD)

Au total, les responsables  de l’United Front for Democracy Against Dictatorship (UDD), ou “chemises rouges”  espèrent attirer un demi million de personnes pour les manifestations qui devraient durer l’ensemble du week-end.

Le meeting aura lieu sur Utthayan Road dans le district de Thawi Watthana une banlieue ouest de Bangkok, un lieu en principe suffisamment éloigné du campement du PDRC à Lumpini pour éviter toute rencontre entre les deux camps.

Pour Jatuporn Prompan le président de l’UDD, ce week-end devrait être un tournant décisif pour le gouvernement. Selon lui, il servira d’avertissement aux différentes institutions soutenant en partie l’opposition et prenant pour cible l’actuel Premier Ministre Yingluck Shinawatra.

Pour rappel, cette dernière est toujours la cible de la Commission anti-corruption (NACC) et de la Cour constitutionnelle qui a invalidé les dernières élections.

“Les manifestations sont une réponse et un avertissement à l’opposition. Le but de ce rassemblement est de stopper leurs efforts de nuire au système démocratique”

a ajouté M. Prompan.

Il s’agit donc d’une démonstration de force, visant à soutenir le gouvernement pro Thaksin, et à déstabiliser une opposition dont les différents mouvements commencent à donner des signes d’essoufflement.

Un dispositif de sécurité important

Pour prévenir les risques de débordement, le Center for Administration for Peace and Order (CAPO) prévoit le déploiement de 58 compagnies militaires si nécessaire. De plus 1000 gardes de sécurité indépendants de l’armée seront chargés d’organiser la sécurité sur le site des protestations.

Si le responsable du CAPO, Chalerm Yubamrung assure que le rassemblement des “Chemises rouges” devrait se dérouler pacifiquement, les risques de violences ne sont pas à écarter car Bangkok reste une ville majoritairement acquise à l’opposition anti- Thaksin.