12 personnes accusées de braconnage près de Kanchanaburi

12 personnes ont été arrêtées et inculpées de braconnage dans le parc national de Sai Yok

Douze personnes dont un haut responsable de district ont été arrêtées et inculpées de braconnage dans le parc national de Sai Yok.

Ils avaient des armes et plusieurs pattes de binturong, chat-ours d’Asie, une espèce protégée.

Dimanche, les gardes forestiers du parc Naturel de Sai Yok ont enquêté sur un rapport selon lequel plusieurs véhicules étaient entrés dans le parc samedi sans en ressortir.

Le parc national de Say Yok est situé à environ 250 kilomètres au nord-ouest de Bangkok dans la région de Kanchanaburi.

Le groupe, composé de 12 adultes et de trois enfants, s’apprêtait à partir lorsqu’on les a arrêtés.

Une fouille des véhicules a permis de découvrir un fusil avec un silencieux, un pistolet, des munitions et quatre pattes d’un binturong. L’un des hommes s’est identifié comme étant un fonctionnaire du district de Dan Makham Tia à Kanchanaburi.

Le binturong, une espèce protégée

Selon l’article de Wikipedia, le binturong est une espèce menacée, au stade vulnérable, qui vit dans les forêts d’Asie du Sud-Est.

Le terme « binturong » peut provenir, selon les sources, du malais ou du tagalog.
Le terme « binturong » peut provenir, selon les sources, du malais ou du tagalog.

Le groupe nie avoir tué des animaux

Watcharachai Sameerak, chef du district adjoint de Dan Makham Tia, a assuré qu’ils avaient visité un monastère bouddhiste et y avaient passé la nuit, sans prendre part à aucune activité illégale.

Quant aux pattes, il a affirmé qu’un membre du groupe les avait achetées.

Le groupe a nié avoir tué des animaux. Ils ont d’abord été accusés d’avoir illégalement en leur possession des carcasses d’animaux sauvages et de braconnage d’animaux sauvages.

Des preuves qui contredisent la version des suspects

Mais des preuves semblent contredire les affirmations des suspects selon lesquelles les quatre pattes sectionnées trouvées en leur possession auraient été achetées à des villageois lors d’un pèlerinage dans un monastère bouddhiste dans la forêt, a déclaré mardi le chef adjoint du parc, Netnapha Ngamnet cité par le Bangkok Post.

Le Binturong, chat-ours d‘Asie, est une espèce protégée en Thaïlande en vertu de la Loi sur la protection de la faune.

Le gouverneur de Kanchanaburi, Jeerakiat Phumsawat, a déclaré que M. Watcharachai avait été démis de ses fonctions dans le district de Dan Makham Tia, et que deux volontaires du district avaient été suspendus dans l’attente d’une enquête.

Une histoire de déjà vu

En février cette année, le patron d’un grand groupe de BTP, Premchai Karnasuta, a été arrêté pour « chasse illégale et possession illégale de carcasses d’animaux protégés »dans un parc national classé par l’Unesco de Kanchanaburi.

Les gardes forestiers du parc avaient saisi des carcasses dépouillées d’animaux sauvages protégés dont la peau d’un léopard indochinois noir, ainsi que trois fusils et 143 munitions.

Cette affaire est en cours d’examen devant les tribunaux.


4.5/5


(2 Reviews)

Laisser un commentaire

Récents

34,374FansJ'aime
183FollowersSuivre
2,145FollowersSuivre
1,459FollowersSuivre
339AbonnésSouscrire
0/5 (0 Reviews)